Menu
RSS
A+ A A-

Les cours du brut repartent à la baisse à New York

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole repartaient à la baisse jeudi à l'ouverture à New York, malgré de nouveaux combats en Libye, les investisseurs s'inquiétant de l'impact des cours élevés sur la demande d'énergie.

Vers 13H10 GMT/15h10 HEC, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mai s'échangeait à 106,86 dollars, en recul de 25 cents par rapport à la clôture de la veille.

Les cours avaient légèrement rebondi mercredi, après une chute de 6% sur les deux premières séances de la semaine.

Mais ils "se montrent incapables de confirmer (leur rebond): le marché est en cours de consolidation et reste vulnérable à de nouvelles pertes. Je ne pense pas que la chute soit finie", a commenté Tom Bentz, de BNP Paribas.

"Il y a des inquiétudes concernant la demande: les prix étaient bien trop chers et avaient bien trop monté d'un point de vue technique. On avait vraiment besoin d'une correction", a-t-il poursuivi.

Les nouveaux combats en Libye étaient relégués au second plan, notamment une attaque meurtrière des forces loyales au régime libyen sur le secteur du port pétrolier de Misrata tenu par les insurgés, à l'Est de Tripoli.

Le malaise du marché face à l'envolée des cours a été renforcé mardi par l'Agence internationale de l'Energie (AIE), qui a souligné l'existence d'un "vrai risque qu'un pétrole se maintenant à plus de 100 dollars le baril ne soit pas compatible avec le rythme de la reprise économique".

Pour les analystes de Barclays Capital cependant, "le niveau élevé des prix du pétrole n'a pas pour l'instant d'effet considérable sur la demande".

Dans les pays industrialisés de l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), "le seuil de déclenchement d'une réaction aux prix semble être plus haut" par rapport à 2008, date des derniers records du brut (à 147 dollars).

Et "la capacité des pays hors de l'OCDE (les pays émergents, ndlr) à compenser la faiblesse de la demande dans l'OCDE est bien plus importante maintenant" que dans le passé.

Mercredi, les cours avaient été soutenus par l'annonce d'une chute de sept millions de barils des stocks d'essence aux Etats-Unis. Cette nouvelle avait brièvement rassuré le marché sur la fermeté de la demande dans le premier pays consommateur d'or noir de la planète, où les prix à la pompe ont augmenté d'environ 25% depuis le début de l'année.

rp

(AWP/14 avril 2011 15h40)

Commenter Les cours du brut repartent à la baisse à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 22 octobre 2017 à 14:14

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite