Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse à New York dans un marché scrutant l'Ukraine

prix-du-petrole New YorkNew York: Le pétrole coté à New York reculait à l'ouverture vendredi, les investisseurs se plaçant en retrait en attendant de voir comment la situation en Ukraine évoluait et si d'éventuelles sanctions de nature à perturber le marché énergétique étaient décidées.
Vers 13H20 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juin cédait 1,05 dollar, à 100,89 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Si les tensions en Ukraine devaient s'aggraver, si les Occidentaux finissent par vraiment mettre à exécution leurs menaces de sanctions, cela ferait sûrement grimper les prix du brut, avançait Carl Larry de Oil Outlooks and Opinion. Mais pour l'instant les courtiers attendent de voir ce que se passe.

Les Occidentaux accentuaient leur pression vendredi sur la Russie, accusée par Kiev de vouloir lancer une troisième guerre mondiale en soutenant les séparatistes de l'Est de l'Ukraine, où les tensions s'exacerbent.

Face à l'évolution de la situation, les Etats-Unis devaient consulter vendredi leurs alliés européens pour s'entendre sur d'éventuelles nouvelles sanctions contre Moscou.

Outre la suspension de la coopération militaire avec la Russie, des sanctions financières, diplomatiques et des restrictions de visas, les Européens ont accepté en mars le principe d'adopter des sanctions économiques contre la Russie au cas où la situation viendrait à se détériorer en Ukraine par la faute de Moscou.

Tous les secteurs économiques sont potentiellement concernés. Comme environ 30% des importations de gaz et de pétrole européennes proviennent de la Russie, le marché européen de l'énergie est sensible à tout risque de perturbation de l'approvisionnement.

En attendant l'éventuelle mise en oeuvre de sanctions supplémentaires, le marché restait sous la pression de la montée des réserves de brut aux Etats-Unis à leur plus haut niveau depuis 1931 à la faveur d'une production toujours plus importante dans le pays grâce à l'explosion de l'exploitation du pétrole de schiste.







Commenter Le pétrole ouvre en baisse à New York dans un marché scrutant l'Ukraine


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 21 juillet 2017 à 12:11

Le pétrole monte un peu avant les réunions de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole montaient quelque peu vendredi en cours d'échanges européens, sur fond de spéculations avant des réunions des pays...

vendredi 21 juillet 2017 à 06:46

Les cours du pétrole sans direction en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction claire vendredi matin en Asie, les investisseurs tentant de comprendre les implications d'un recul...

jeudi 20 juillet 2017 à 21:06

Le pétrole termine en baisse, hésitations avant l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi, marquant le pas au lendemain d'une bonne séance et sur...

jeudi 20 juillet 2017 à 18:05

Le pétrole recule dans un marché incertain avant l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, les investisseurs peinant à se positionner avant que l'Opep et ses...

jeudi 20 juillet 2017 à 17:17

ExxonMobil mis à l'amende pour non respect de sanctions liée…

Washington: Le département du Trésor a infligé jeudi une amende de 2 millions de dollars à ExxonMobil pour n'avoir pas respecté les...

jeudi 20 juillet 2017 à 15:00

Le pétrole reste bien orienté et ouvre en hausse à New York

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en hausse jeudi, restant sur leur trajectoire positive de la veille après l'annonce...

jeudi 20 juillet 2017 à 12:12

Le pétrole stable, entre stocks américains et réunion de l'O…

Londres: Les prix du pétrole restaient stables jeudi en cours d'échanges européens après une baisse des réserves américaines et avant des réunions...

jeudi 20 juillet 2017 à 06:53

Les cours du pétrole inchangés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole demeuraient inchangés jeudi après la hausse des prix de la veille liée à un recul hebdomadaire des...

mercredi 19 juillet 2017 à 20:53

Le pétrole, dopé par un recul des stocks aux USA, termine en…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais ont terminé en hausse mercredi, profitant de la publication d'un rapport du département américain...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite