Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole chute de plus de 2 dollars à New York avant les chiffres sur les stocks

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole coté à New York ont nettement chuté mardi, victimes de l'anticipation d'une nouvelle hausse des stocks de brut aux Etats-Unis et de mouvements techniques, qui reléguaient au second plan la crise ukrainienne.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mai a cédé 2,24 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) pour s'établir à 102,13 dollars.

C'était le dernier jour de cotation de ce contrat, ce qui a participé en partie au recul de son cours, selon Robert Yawger de Mizuho Securities USA.

Mais le marché s'est surtout montré très prudent avec le rapport sur les réserves (de produits pétroliers aux Etats-Unis) mercredi, a-t-il noté.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswire, les stocks de brut sont attendus en hausse de 2,4 millions de barils.

Ils avaient déjà atteint 394,1 millions de barils à la fin de la semaine achevée le 11 avril, soit très près des 397,6 millions de barils enregistrés en mai 2013. Il s'agissait alors d'un sommet depuis le début de la publication des statistiques hebdomadaires du département américain de l'Energie en 1982 et d'un record depuis 1931 selon des données mensuelles.

Au vu de ce qui s'est passé la semaine dernière, quand les stocks ont finalement bondi de 10 millions de barils alors que les analystes anticipaient une hausse de seulement 1,5 million, dépasser ce record est une possibilité, a souligné Robert Yawger.

Or cette abondance d'or noir aux Etats-Unis a tendance à peser sur le prix du WTI.

Les investisseurs ont continué par ailleurs à surveiller la situation en Ukraine.

Les espoirs d'apaisement nés de la signature jeudi à Genève d'un compromis international sont retombés face à l'emprise croissante des pro-russes dans l'est du pays.

Le vice-président américain, Joe Biden, a mis en garde mardi la Russie contre l'isolement qui la menace si elle continue de soutenir les insurgés séparatistes dans l'est et Washington a annoncé le déploiement pour des exercices en Pologne et dans les pays Baltes de 600 soldats américains.

Mais, même si les investisseurs restent sur leurs gardes, ils ne peuvent que constater que, pour l'instant, la Russie n'a pas encore envahi l'Ukraine, a relevé James Williams de WTRG Economics.

Le marché pétrolier suit avec attention la crise russo-ukrainienne car la Russie est un des plus gros producteurs de pétrole au monde et le principal fournisseur de gaz à l'Europe.







Commenter Le pétrole chute de plus de 2 dollars à New York avant les chiffres sur les stocks


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite