Menu
RSS
A+ A A-

Pétrole: un redémarrage de Kachagan n'est pas encore à l'ordre du jour

prix-du-petrole ParisParis: La production du gisement kazakh pétrolier géant de Kachagan, en mer Caspienne, ne redémarrera pas tant que les causes des fuites à l'origine de son interruption ne seront pas connues, a dit vendredi un responsable de Total, qui a dit les attendre pour très bientôt.
Quand cela va-t-il redémarrer? Nous ne savons pas, a dit Arnaud Breuillac, directeur général de la branche exploration-production du géant pétrolier français Total, un des partenaires du projet.

Tant que nous n'aurons pas les résultats complets de l'enquête, nous ne pouvons pas dire quelle est l'étendue du problème et combien de temps il faudra pour le résoudre, a-t-il indiqué à des journalistes, lors du 15e Sommet international du pétrole à Paris.

Nous avons procédé à plusieurs inspections du pipeline (...) mais nous devons maintenant confirmer les données recueillies, a-t-il précisé.

Mais nous devrions savoir très bientôt quelles sont les réparations potentielles qui devront être mises en oeuvre, a-t-il poursuivi.

Si jamais la production pouvait reprendre avant la fin de l'année, elle ne serait pas très importante, a encore dit M. Breuillac.

Kachagan avait produit ses premiers barils le 11 septembre 2013, mais la production avait été interrompue une première fois le 24 septembre à cause d'une fuite sur la partie terrestre du gazoduc relié au gisement. La production avait repris le 6 octobre, atteignant 79.000 barils par jour deux jours plus tard.

Mais le 9 octobre, une nouvelle fuite sur le gazoduc terrestre avait provoqué l'arrêt de la production et le lancement de nouvelles inspections.

La production du gisement kazakh, considéré comme l'une des plus importantes découvertes d'hydrocarbures de ces 40 dernières années, doit en théorie atteindre progressivement 370.000 barils par jour en 2015, puis un plateau de pleine production de 1,5 million de barils/jour.

Le projet est détenu par Total, Eni, ExxonMobil, Shell et la société kazakhe KazMunaigas (chacun à hauteur de 16,81%), ainsi que par le japonais Inpex (7,56%) et le chinois CNPC (8,33%).

mpa/ih/jpr

TOTAL

ENI

EXXONMOBIL

ROYAL DUTCH SHELL PLC

INPEX







Commenter Pétrole: un redémarrage de Kachagan n'est pas encore à l'ordre du jour


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 18 août 2017 à 21:36

Le pétrole termine la semaine sur une très bonne note

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé vendredi sur une bonne note une semaine marquée par une hausse de la...

vendredi 18 août 2017 à 18:14

Le pétrole remonte dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché hésitant, après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 17:31

Pétrole: Pdvsa (public) paie les intérêts de sa dette

Caracas: La compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA a démenti vendredi les rumeurs d'un possible défaut de paiement, dans un contexte de profonde...

vendredi 18 août 2017 à 15:30

Le pétrole ouvre en petite hausse à New York à la fin d'une …

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en très légère hausse vendredi, à la fin d'une semaine de baisse au...

vendredi 18 août 2017 à 12:34

Le pétrole stable avant une nouvelle réunion de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, le marché hésitant après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 06:27

Le pétrole recule légèrement en Asie

séoul: Les cours du pétrole reculaient légèrement en Asie vendredi, les investisseurs ignorant la baisse des stocks de brut américain pour privilégier...

jeudi 17 août 2017 à 21:27

Le pétrole termine en hausse, hésitant entre stocks et produ…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi, à l'issue d'une séance hésitante au cours de laquelle les...

jeudi 17 août 2017 à 18:12

Le pétrole rebondit, le marché reste prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en fin d'échanges européens dans un marché incertain après des données contrastées sur les réserves...

jeudi 17 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, plombé par la …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant timorés au lendemain de l'annonce d'une...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite