Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole fragilisé à New York par l'éventuelle reprise des exportations libyennes

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole coté à New York ont terminé en légère baisse jeudi, plombés par une possible reprise des exportations libyennes et des indicateurs décevants en provenance de Chine.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mai a baissé de 20 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) pour s'établir à 103,40 dollars.

Ce recul des cours est en partie du aux rumeurs sur une reprise imminente des exportations en Libye, selon Bart Melek de TD Securities.

La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a en effet annoncé jeudi la levée de l'état de force majeure dans le port d'Al-Hariga, dans l'est du pays, ouvrant la voie à la reprise des opérations dans ce port bloqué depuis neuf mois par des rebelles autonomistes.

La veille, l'armée avait annoncé avoir aussi pris le contrôle du port de Zwitina, conformément à un accord conclu dimanche avec les autonomistes.

Les deux parties se sont par ailleurs accordé un délai de deux à quatre semaines pour trouver un accord final permettant la levée du blocage des ports de Ras Lanouf et al-Sedra.

Les perturbations provoquées depuis juillet par des autonomistes membres des gardes des installations pétrolières ont provoqué une chute de la production à 250.000 barils par jour, voire moins, contre près de 1,5 million b/j en temps normal dans le pays.

Les acteurs du marché font toutefois preuve d'un optimisme prudent face à l'évolution de la situation en Libye car plusieurs tentative de résolution de cette crise ont échoué ces derniers mois, a remarqué Matt Smith de Schneider Electric.

Les cours du brut ont par ailleurs été fragilisés par des chiffres chinois plutôt inquiétants et n'augurant pas d'une bonne perspective pour la consommation de pétrole, a ajouté le spécialiste.

Pékin a en effet vu ses exportations et importations reculer nettement en mars, respectivement de 6,6% et 11,3%, à rebours des prévisions des marchés.

De plus, la Chine a importé 5,54 millions de barils de brut par jour en mars, soit 8% de moins que le mois précédent et le plus faible volume d'importation depuis cinq mois, pointaient les économistes de Commerzbank.

Ces chiffres décevants sur la deuxième économie mondiale étaient toutefois atténués par un indicateur encourageant aux Etats-Unis: les inscriptions hebdomadaires au chômage dans le pays ont fortement reculé pour la semaine close le 5 avril, atteignant leur plus bas niveau en près de 7 ans.

Cela signifie qu'il y a plus de gens qui vont prendre leur voiture pour aller travailler et donc plus de consommation d'essence, a souligné Matt Smith.







Commenter Le pétrole fragilisé à New York par l'éventuelle reprise des exportations libyennes


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite