Menu
RSS
A+ A A-

Le PDG de Total se félicite que l'entreprise soit au coeur du débat

prix-du-petrole ParisParis: Le PDG du géant pétrolier Total, Christophe de Margerie, s'est félicité mercredi sur France Inter que l'entreprise soit remise au coeur du débat, au lendemain de la déclaration de politique générale du Premier ministre, Manuel Valls.
Le message le plus fort, c'est que oui, l'entreprise est au coeur du débat. Oui, l'entreprise gagnera car si ce n'est pas le cas ce sera un problème pour l'ensemble de l'économie et de la société française, a estimé M. de Margerie.

Interrogé sur l'arrivée de M. Valls à Matignon, le PDG de Total a semblé plutôt satisfait, y voyant un homme de dialogue, c'est ce qui compte aujourd'hui.

Si Christophe de Margerie juge positives les mesures annoncées mardi, il considère également que le diable est dans les détails, pour pouvoir dépenser plus il faut d'abord gagner plus et mieux. Le budget de l'Etat ne permet pas aujourd'hui de nouvelles dépenses.

Il faut d'abord faire les réductions de dépenses évoquées avant de pouvoir octroyer ces améliorations sur le plan fiscal et économique. Donc on attend, positivement, mais on rappelle simplement que des promesses ont été faites par le président de la République, a-t-il insisté.

Comme d'autres chefs d'entreprises avant lui, Christophe de Margerie a cependant demandé à ce que les baisses de charges ne concernent pas que les bas salaires mais qu'elles concernent également ceux un peu plus élevés afin de permettre à la France d'être plus compétitive.

On n'agit pas trop sur les bas salaires, ce serait irresponsable de ma part de dire le contraire, mais il faut les deux, il faut réduire les charges sur toute la chaîne, a défendu le dirigeant de Total.

Interrogé sur le débat concernant la dangerosité du diesel, M. de Margerie a réfuté tout effet cancérigène de ce carburant.

D'après les informations que j'ai depuis longtemps, le côté cancérigène du diesel n'est absolument pas démontré. Il y a le problème de pollution de l'air, des particules fines mais ce n'est pas cancérigène, a déclaré le PDG de Total.

Christophe de Margerie a enfin assuré qu'à moins d'une hausse des taxes liée au débat sur l'environnement, le prix de l'essence à la pompe devrait rester stable du fait du prix du brut (qui) reste stable depuis trois ans maintenant.

els/ih/ggy

TOTAL







Commenter Le PDG de Total se félicite que l'entreprise soit au coeur du débat


La Compagnie pétrolière française Total

Brésil: suspension des enchères de pétrole dans l'embouchure de l'Amazone

mardi 14 novembre 2017

Brasilia: Le gouvernement brésilien a renoncé à mettre en vente en 2018 des concessions pétrolières situées dans l'embouchure de l'Amazone, où les projets d'exploration du groupe français Total sont vivement critiqués par les milieux écologistes.


-Voir les actualités de la compagnie pétrolière Total

Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite