Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole baisse, pénalisé par l'accord en Libye

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens, pénalisés par l'accord sur la réouverture de deux terminaux pétroliers en Libye, dans un marché restant toutefois sceptique quant à une réelle normalisation de la situation dans ce pays.
Vers 10H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 105,77 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 95 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 39 cents, à 100,75 dollars.

Les cours du pétrole déclinaient lundi alors que les inquiétudes sur l'offre s'apaisaient après que les rebelles libyens qui occupent quatre ports pétroliers ont accepté de graduellement cesser leur blocage, expliquaient les analystes d'Investec.

Les autorités libyennes et les autonomistes sont en effet parvenus dimanche soir à un accord pour rouvrir deux des quatre ports pétroliers bloqués depuis juillet, le port de Zwitina d'une capacité d'exportation de 100.000 barils par jour (bpj) et celui d'al-Hariga (110.000 bpj).

Une source proche des négociations a précisé à l'AFP que les deux parties se sont en outre accordées un délai de deux à quatre semaines pour trouver un accord final permettant la levée du blocage des deux autres ports: Ras Lanouf (200.000 bpj) et al-Sedra (350.000 bpj).

Cette solution n'est pas à la hauteur des espoirs de la semaine dernière que tous les terminaux pétroliers seraient rouverts en quelques jours, jugeaient les économistes de Commerzbank.

Cette perspective avait fait chuter le Brent à son plus bas niveau en près de cinq mois mercredi dernier (à 103,95 dollars).

L'offre de brut en Libye va donc rester très restreinte dans le futur proche, d'autant plus que la production de brut dans l'Ouest du pays est également perturbée par des protestations, ajoutaient les experts de Commerzbank, qui envisagent donc un redressement des prix du pétrole au cours de la semaine.

Les économistes de Morgan Stanley se montraient également sceptiques sur la possibilité d'une réelle normalisation du secteur pétrolier en Libye, bloqué depuis juillet dernier par divers grèves et mouvements de protestation.

Quelques ports pourraient rouvrir brièvement, notamment pour des raisons budgétaires, mais des annonces antérieures ont déçu, rappelaient-ils.

Nous croyons que l'optimisme du marché va rapidement s'évaporer s'il n'y a pas (d'autre) signe de progrès, concluaient-ils.

La perturbation du secteur pétrolier libyen a provoqué une chute de la production à moins de 250.000 barils par jour - contre près de 1,5 million de barils par jour en temps normal - et occasionné des pertes estimées à plus de 14 milliards de dollars.







Commenter Le pétrole baisse, pénalisé par l'accord en Libye


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite