Menu
RSS
A+ A A-

L'Opep relève sa prévision de demande 2011, malgré le Japon et la Libye

prix-du-petroleVienne : L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a relevé légèrement sa prévision 2011 de demande de brut, convaincue que les conséquences du séisme au Japon et la guerre en Libye ne vont pas bousculer le marché, dans son rapport mensuel publié mardi.

Le cartel de douze producteurs a révisé à 87,9 millions de barils par jour (mbj) sa prévision de demande de brut 2011, soit +0,1 mbj par rapport à sa dernière publication. Le chiffre pour 2010 a été révisé à la hausse de 0,1 mbj à 86,5 mbj.

Avec les combats en Libye, l'Opep précise que sa production a baissé de 626'000 barils/jour en mars, à 29,3 mbj.

La production libyenne, 1,6 mbj dont environ 1,3 mbj exportés, "a été réduite de presque 80%" à 0,36 mbj, une quantité "destinée en totalité à la consommation locale" d'après l'Opep.

Les rebelles opposés au dirigeant libyen Mouammar Kadhafi veulent relancer les exportations depuis l'est du pays sous leur contrôle pour financer leur lutte, mais de nombreux champs pétrolifères et un important oléoduc ont été bombardés ces derniers jours.

"Les membres de l'Opep ont compensé la plupart des pertes de production, garantissant un bon approvisionnement. Le marché peut être sûr que dans les mois à venir, l'organisation continuera à soutenir la stabilité du marché pétrolier", insiste le cartel, critiqué par les pays consommateurs pour son inaction face à la flambée des cours depuis le début de la crise libyenne.

"Les événements récents seuls ne justifient pas les cours actuels", qui ont atteint 125 dollars à Londres ce mardi, estime l'Opep. Ils reflètent des anticipations "avec des peurs de pénuries dans les prochains trimestres."

En ce qui concerne le Japon, frappé par un séisme dévastateur le 11 mars et aux prises depuis avec une crise nucléaire, l'Opep juge que ces événements n'auront qu'un effet "marginal" sur la demande mondiale de pétrole.

"Le désastre au Japon a conduit à une baisse soudaine de la consommation de pétrole. Cependant, ceci devrait être compensé par un recours accru au pétrole pour la production d'énergie à la place du nucléaire et par les opérations de reconstruction plus tard dans l'année", estime l'Opep.

Ces événements permettent cependant au cartel de se rapprocher de ses objectifs officiels de production, fixés à 24,84 mbj hors Irak. En mars, avec le recul enregistré, l'Opep a pompé 26,6 mbj si on exclut l'or noir irakien.

rp

(AWP/12 avril 2011 18h30)

Commenter L'Opep relève sa prévision de demande 2011, malgré le Japon et la Libye


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 22 octobre 2017 à 14:14

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite