Menu
RSS
A+ A A-

Le brut chute, malgré une baisse des stocks américains

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole reculaient mercredi en fin d'échanges européens, pénalisés par la réduction des tensions géopolitiques en Ukraine, et ce malgré une baisse des stocks pétroliers américains.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 104,51 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,11 dollar par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange(Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 22 cents, à 99,52 dollars.



Le Brent est tombé mercredi vers 15H30 GMT à un nouveau plus bas en près de cinq mois, à 103,95 dollars le baril, "probablement en raison de la réduction des tensions géopolitiques" en Ukraine, jugeait Jasper Lawler, analyste de CMC Markets.

La compagnie russe Gazprom a décidé d'augmenter de plus d'un tiers le prix du gaz vendu à l'Ukraine, mais ne cesse pas pour l'instant ses livraisons, ni à Kiev ni à l'Europe.

Le marché continuait par ailleurs à soupeser la perspective d'un regain de la production de brut en Libye, au lendemain de la diffusion d'informations sur une possible réouverture des terminaux pétroliers.

Ces informations avaient notamment fait chuter mardi le Brent à son plus bas niveau depuis le 8 novembre dernier.

"C'est extraordinaire à quel point le marché a réagi à (l'annonce d'une possible réouverture des terminaux pétroliers), puisque nous avons souvent entendu de telles annonces ces derniers mois sans que le blocage des ports ait été levé", estimaient les analystes de Commerzbank.

Le secteur pétrolier libyen est très perturbé depuis l'été, à cause de divers mouvements de protestation, notamment de la part de rebelles qui réclament l'autonomie de la région orientale de Libye.

De son côté, le WTI perdait moins de terrain que le Brent, quelque peu soutenu par l'annonce d'un recul des stocks de brut aux États-Unis la semaine dernière.

Selon le département américain à l'Énergie (DoE), les réserves de brut ont baissé de 2,4 millions de barils lors de la semaine achevée le 28 mars, alors que les analystes tablaient en moyenne sur une augmentation de 700'000 barils.

Cette baisse "est en partie due à de moindres importations de pétrole et à un taux élevé d'utilisation des raffineries", expliquait Abhishek Deshpande, analyste chez Natixis.

Les réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont augmenté de 600'000 barils, alors que les analystes pariaient sur un recul de 200'000 barils.

Les stocks d'essence ont de leur côté diminué de 1,6 million de barils, soit un peu plus que la baisse de 1,2 million escomptée par les spécialistes.





Commenter Le brut chute, malgré une baisse des stocks américains


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 17 octobre 2017 à 18:18

Le pétrole recule, la situation semble se stabiliser en Irak

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens alors que les marchés semblaient rassurés de voir les combattants kurdes...

mardi 17 octobre 2017 à 17:47

La crise entre Bagdad et les Kurdes rend le marché du pétrol…

Londres: Les tensions entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak menacent la production d'or noir, et pourraient mener à une...

mardi 17 octobre 2017 à 15:21

Le pétrole porté à New York par les tensions au Moyen-Orient

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mardi à l'ouverture, soutenu par un regain de tensions...

mardi 17 octobre 2017 à 13:10

Le conflit entre l'Irak et le Kurdistan pourrait faire monte…

Londres: Alors que le conflit s'intensifie entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak, les marchés surveillaient avec inquiétude la situation...

mardi 17 octobre 2017 à 12:20

Le pétrole grimpe, la fièvre géopolitique reprend les marché…

Londres: Les prix du pétrole montaient à nouveau mardi en cours d'échanges européens, alors que les tensions au Kurdistan irakien et en...

mardi 17 octobre 2017 à 12:18

Bagdad reprend deux grands champs pétroliers aux Kurdes à Ki…

Bay hassan (irak): Les troupes irakiennes ont repris mardi les deux principaux champs pétroliers de la ville de Kirkouk après le retrait...

mardi 17 octobre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient mardi en ordre dispersé en Asie après avoir fortement augmenté lundi du fait des perturbations dans...

lundi 16 octobre 2017 à 21:03

Le pétrole porté par les tensions en Irak

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en hausse lundi après la prise de contrôle par les forces irakiennes du siège du...

lundi 16 octobre 2017 à 19:36

Glencore et le Qatar cèdent 14% de Rosneft pour 7,8 milliard…

Genève: Le consortium contrôlé par Glencore et le fonds souverain du Qatar ont annoncé lundi avoir conclu un accord pour céder pour...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite