Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole recule, le marché continue de surveiller l'Ukraine

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens, pénalisés par un relatif apaisement des tensions en Ukraine et le démarrage de la production dans un important champ pétrolier irakien.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 107,45 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 62 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange(Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 24 cents, à 101,43 dollars.

Les prix du pétrole évoluaient en baisse dans un marché avec de faibles volumes après un weekend de négociations entre la Russie et les États-Unis, qui s'est terminé par un accord entre eux sur la nécessité d'une solution diplomatique en Ukraine, expliquait Addison Armstrong, analyste de Tradition Energy.

Le ministère russe de la Défense a annoncé lundi le retrait d'un de ses bataillons de la zone frontalière avec l'Ukraine, sans préciser si cette opération était liée à une volonté de détente après des pourparlers avec les États-Unis à Paris.

La présence de ces forces armées faisait craindre à Kiev une invasion de sa partie orientale, en grande partie russophone, et une répétition du scénario qui a conduit à la perte de la Crimée, au Sud.

Dans la nuit de dimanche à lundi, les chefs de la diplomatie russe Sergueï Lavrov et américain John Kerry se sont rencontrés à Paris. Mais après quatre heures de discussions, les deux hommes n'ont pu que constater leurs divergences et convenu de continuer à dialoguer.

Les prix du pétrole étaient également pénalisés lundi par le démarrage de la production commerciale au champ pétrolier irakien Qurna-2 occidental.

La production en Irak, actuellement à son plus haut niveau depuis 35 ans, à 3,6 millions de barils par jour, va être dopée alors que (la compagnie russe) Lukoil a commencé à produire à Qurna-2 occidental, expliquait M. Armstrong.

La production de ce champ, dont les réserves connues sont estimées à 12,9 milliards de barils, est actuellement d'environ 120.000 barils par jour mais devrait atteindre 420.000 b/j d'ici la fin de l'année.

L'Irak souhaite augmenter sa production à 9 millions de barils par jour d'ici 2017, un objectif jugé excessivement ambitieux par le Fonds monétaire international et l'Agence internationale de l'Énergie.







Commenter Le pétrole recule, le marché continue de surveiller l'Ukraine


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

mercredi 22 novembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, les réserves de brut des états-Unis auraie…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens alors que la fédération américaine professionnelle de l'API a estimé que...

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite