Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole reste en hausse, le marché craint l'impact de sanctions contre la Russie

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole se maintenaient en hausse mardi en fin d'échanges européens, dans un marché inquiet des conséquences de nouvelles sanctions économiques des Occidentaux contre la Russie.
Vers 17H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 107,14 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 33 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange(Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance gagnait 9 cents, à 99,69 dollars.

Le principal soutien pour le Brent continue d'être la situation en Crimée, le Président Barack Obama et les autres dirigeants des pays du G7 réfléchissant à de nouvelles sanctions à l'encontre de la Russie, expliquait Joe Conlan, analyste du cabinet Inenco.

Le président américain Barack Obama a confirmé mardi que des sanctions économiques étaient en préparation par les États-Unis, en coordination avec les Européens, dans les secteurs de l'énergie, la finance, les ventes d'armes ou le commerce.

Les opérateurs redoutaient donc l'impact sur le marché du brut d'une escalade des tensions entre les Occidentaux et la Russie, malgré l'interdépendance de l'Europe et de la Russie en la matière.

La Russie, l'un des plus gros producteurs mondiaux d'hydrocarbures, fournit environ 30% des importations de gaz et de pétrole de l'Union européenne. Ses livraisons de brut en l'Europe représentent environ 70% de ses exportations totales d'or noir.

Par ailleurs, les opérateurs du marché pétrolier nord-américain restaient préoccupés par la fermeture d'un important couloir d'approvisionnement en brut au Texas.

Les inquiétudes concernant la fermeture du Houston Ship Channel et son impact sur l'approvisionnement des raffineries dans la région continuent à porter les prix, indiquait ainsi John Kilduff, de Again Capital.

Ce couloir de navigation reliant le golfe du Mexique au port de Houston (Texas, sud) est considéré comme crucial dans le marché de l'énergie aux États-Unis, du fait des très nombreuses raffineries présentes dans la région.

Il a été fermé ce week-end à la suite d'une collision entre une barge et un navire, qui a provoqué la formation d'une importante nappe de pétrole.

Quelque 3,7 millions de barils de brut rentrent aux États-Unis chaque jour via ce couloir, tandis que 2,1 millions de barils en sortent, ont rappelé les experts de Commerzbank, citant les chiffres du département de l'Énergie américain (DoE).

Enfin, les investisseurs attendaient la parution mardi d'un rapport sur les stocks pétroliers américains de la fédération professionnelle API, qui est publié un jour avant le rapport officiel du DoE.

Selon les analystes de Commerzbank, le consensus général est que les stocks de brut ont augmenté de 2,7 millions de barils la semaine dernière.







Commenter Le pétrole reste en hausse, le marché craint l'impact de sanctions contre la Russie


Le pétrole en Russie


vendredi 22 septembre 2017

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

jeudi 14 septembre 2017

ExxonMobil et la Russie règlent à l'amiable un différend fis…

Moscou: Le géant américain des hydrocarbures ExxonMobil et le gouvernement russe ont signé un accord à l'amiable soldant un différend fiscal de...

lundi 26 juin 2017

Russie: le pétrolier Rosneft obtient des excuses d'un média …

Moscou: L'un des rares médias jugés indépendants en Russie, RBK, a présenté lundi des excuses au pétrolier Rosneft et son influent patron...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Russie

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole recule, prudence des marchés après le bond de lun…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après avoir atteint leur plus haut en deux ans, les marchés...

mardi 26 septembre 2017 à 17:32

Pétrole: deux nouvelles entités de Schlumberger en France to…

Paris: Deux nouvelles entités en France du groupe de services parapétroliers Schlumberger sont visés par un plan social, portant à trois le...

mardi 26 septembre 2017 à 16:07

Le pétrole, sous l'effet de prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait mardi à l'ouverture après être monté la veille à...

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite