Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole monte dans un marché scrutant la Crimée et la Libye

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole progressaient mardi en fin d'échanges européens, dans un marché scrutant toujours l'évolution de la situation en Crimée et en Libye.
Vers 17H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 106,64 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 40 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange(Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en avril gagnait 1,23 dollar, à 99,31 dollars.

Sur le marché pétrolier, les opérateurs se réjouissent que (le président russe Vladimir) Poutine annonce vouloir s'en tenir à l'invasion de la Crimée, ce qui fait un peu baisser les craintes de perturbation du marché pétrolier, estimait Phil Flynn, de Price Futures Group.

Le président russe, qui a signé mardi un traité sur le rattachement de la Crimée à la Russie, a aussi assuré que Moscou ne cherchait pas à intégrer à la Russie d'autres régions d'Ukraine.

Vladimir Poutine s'exprimait deux jours après un référendum dans la péninsule du sud de l'Ukraine qui a plébiscité un rattachement à la Russie et qui a entraîné des sanctions occidentales.

Le marché ne pense plus que la situation en Crimée est un problème maintenant que les Occidentaux ont à peine imposé des sanctions contre un groupe d'individus (..) et n'ont pas eu recours à des sanctions économiques, notamment dans le secteur du pétrole et du gaz, soulignaient les économistes de Commerzbank.

L'Union européenne (UE), qui ne reconnaît pas et ne reconnaîtra pas l'annexion de la Crimée et de Sébastopol par la Russie, a décidé lundi de prendre des sanctions -restrictions de visas et gels d'avoirs- à l'encontre de 21 responsables ukrainiens et russes.

Washington de son côté a sanctionné onze personnes: sept Russes et quatre personnes accusées de collusion avec la Russie en Ukraine, dont le président déchu Viktor Ianoukovitch.

Par ailleurs, les investisseurs gardaient un oeil sur la situation en Libye, où la production de pétrole brut a de nouveau chuté aux alentours de 250.000 barils par jour selon plusieurs analystes.

Il n'y a aucun signe de normalisation de la production pétrolière, surtout compte tenu du fait que les terminaux pétroliers dans l'est du pays sont toujours occupés par les rebelles, estimait-on chez Commerzbank.

La production et l'exportation de pétrole en Libye est très perturbée depuis l'été, à cause de divers mouvements de protestations, notamment de la part de rebelles qui réclame l'autonomie de la région orientale de Libye.

Lundi, un pétrolier chargé de brut acheté illégalement aux rebelles libyens a été saisi par les forces spéciales de la marine américaine en Méditerranée.






Commenter Le pétrole monte dans un marché scrutant la Crimée et la Libye


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 20 juillet 2017 à 15:00

Le pétrole reste bien orienté et ouvre en hausse à New York

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en hausse jeudi, restant sur leur trajectoire positive de la veille après l'annonce...

jeudi 20 juillet 2017 à 12:12

Le pétrole stable, entre stocks américains et réunion de l'O…

Londres: Les prix du pétrole restaient stables jeudi en cours d'échanges européens après une baisse des réserves américaines et avant des réunions...

jeudi 20 juillet 2017 à 06:53

Les cours du pétrole inchangés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole demeuraient inchangés jeudi après la hausse des prix de la veille liée à un recul hebdomadaire des...

mercredi 19 juillet 2017 à 20:53

Le pétrole, dopé par un recul des stocks aux USA, termine en…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais ont terminé en hausse mercredi, profitant de la publication d'un rapport du département américain...

mercredi 19 juillet 2017 à 19:53

Libye: la compagnie pétrolière NOC vise 1,25 million b/j fin…

Benghazi (libye): Le président de la Compagnie nationale libyenne de Pétrole (NOC) Moustafa Sanalla a annoncé mercredi que la production de pétrole...

mercredi 19 juillet 2017 à 18:08

Le pétrole monte avec la baisse des stocks américains

Londres: Les cours du pétrole remontaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves américaines.

mercredi 19 juillet 2017 à 16:54

USA: baisse légèrement plus marquée que prévu des stocks de …

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse légèrement plus marquée que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

mercredi 19 juillet 2017 à 15:37

Le pétrole quasi stable à l'ouverture à New York, en attenda…

New York: Les cours du pétrole montaient un peu après un démarrage à l'équilibre mercredi à New York, sur un marché attentiste...

mardi 18 juillet 2017 à 21:42

Pétrole: l'Equateur augmente sa production malgré l'accord a…

Quito: L'Equateur, avide de devises à cause de la chute des cours du brut et d'un important déficit fiscal, va augmenter la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite