Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole en légère hausse à New York, après les propos de Vladimir Poutine

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole ont ouvert en légère hausse mardi à New York, dans un marché digérant des propos du président russe Vladimir Poutine sur la Crimée et des indicateurs mitigés aux Etats-Unis, le premier consommateur de brut au monde.
Vers 13H20 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en avril s'appréciait de 21 cents, à 98,29 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A l'instar des autres marchés financiers, le marché du pétrole continuait à suivre l'évolution de la situation en Crimée et en Russie, après un discours très attendu du président russe Vladimir Poutine.

Il semble que comme les marchés des actions, les opérateurs se réjouissent que M. Poutine annonce vouloir s'en tenir à l'invasion de la Crimée, ce qui fait un peu baisser les craintes de perturbation du marché pétrolier, a commenté Phil Flynn, de Price Futures Group.

Le président russe, qui a signé mardi un traité sur le rattachement de la Crimée à la Russie, a aussi assuré que Moscou ne cherchait pas à intégrer à la Russie d'autres régions d'Ukraine.

Mais est-ce que l'on peut vraiment croire un homme qui affirme qu'il ne lancera aucun mouvement d'invasion alors qu'il vient à peine d'envahir une région d'un pays étranger, s'est interrogé M. Flynn.

Vladimir Poutine s'exprimait deux jours après un référendum dans la péninsule du sud de l'Ukraine qui a plébiscité un rattachement à la Russie et qui a entraîné des sanctions occidentales.

Les courtiers digéraient également une série de statistiques contrastées parues dans la matinée aux Etats-Unis, peu avant l'ouverture d'une réunion de deux jours du comité de politique monétaire (FOMC) de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Si la balance des flux de capitaux investis à long terme a affiché un déficit en net déclin en janvier aux Etats-Unis, se rapprochant de l'équilibre, dans l'immobilier, les mises en chantier de logements ont reculé contre toute attente aux Etats-Unis en février.

D'autre part, les prix à la consommation ont augmenté plus modestement que prévu ce mois-là.

Le marché gardait aussi un oeil sur la situation en Libye, où la production de pétrole brut a de nouveau chuté aux alentours de 250.000 barils par jour selon plusieurs analystes.

Il n'y a aucun signe de normalisation de la production pétrolière, surtout compte tenu du fait que les terminaux pétroliers dans l'est du pays sont toujours occupés par les rebelles, ont souligné les experts de Commerzbank.

La production et l'exportation de pétrole en Libye sont très perturbées depuis l'été, à cause de divers mouvements de protestations, notamment de la part de rebelles qui réclament l'autonomie de la région de Cyrénaïque, dans l'est de la Libye.






Commenter Le pétrole en légère hausse à New York, après les propos de Vladimir Poutine


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

jeudi 14 décembre 2017 à 10:27

Pétrole: le rééquilibrage du marché menacé par la production…

Paris: Avec la progression de la production américaine, le rééquilibrage du marché pétrolier ne sera pas évident en 2018 et la première...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite