Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole recule, le marché surveille la Libye et la Crimée

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole approfondissaient leur recul lundi en fin d'échanges européens, dans un marché prudent et surveillant l'évolution de la situation en Crimée et en Libye.
Vers 17H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 106,69 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,52 dollar par rapport à la clôture de vendredi. Vers 15H30 GMT, le Brent est tombé à 106,27 dollars, son plus bas depuis cinq semaines.

Sur le New York Mercantile Exchange(Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en avril perdait 1,27 dollar, à 97,62 dollars. Vers 16H15 GMT, le WTI a chuté à son plus bas niveau depuis cinq semaines, à 97,37 dollars.

Les prix du Brent ont ignoré les inquiétudes sur l'offre (de pétrole) en Libye et sur les évènements en Crimée, signalait Michael Hewson, analyste de CMC Markets.

Un pétrolier chargé de brut acheté illégalement aux rebelles libyens a été saisi par les forces spéciales de la marine américaine en Méditerranée et faisait route lundi vers la Libye.

La marine américaine a ainsi mis fin à la première tentative des rebelles, qui bloquent les terminaux pétroliers depuis juillet en réclamant l'autonomie de la région orientale de Libye, d'exporter le pétrole qu'ils détiennent.

La production et l'exportation de pétrole brut en Libye sont fortement perturbées depuis l'été par divers grèves et mouvements de protestations.

En Crimée, le référendum de dimanche a débouché sur un vote massif en faveur du rattachement de la péninsule ukrainienne à la Russie.

En représailles, les pays occidentaux ont adopté lundi des sanctions ciblées contre des hauts responsables russes ou pro-russes pour envoyer, selon les termes de la Maison Blanche, un message fort à Moscou.

Mais personne ne s'attend à ce que les secteurs pétrolier et gazier soient affectés (par les sanctions), puisque les conséquences économiques négatives seraient simplement trop graves pour les deux côtés, signalaient les experts de Commerzbank.

En effet, précisaient-ils, environ un tiers des importations de pétrole et de gaz de l'Union européenne (UE) viennent de Russie et la Russie tire environ 70% de ses revenus à l'exportation du secteur énergétique.

De son côté, le WTI reculait alors que les courtiers réfléchissent à la perspective d'une diminution de la demande et d'une augmentation de l'offre, le temps continuant de se réchauffer aux États-Unis, ajoutait Michael Hewson.

L'hiver extrêmement rigoureux qu'ont connu cette année les États-Unis avait dopé la demande de produits distillés de l'autre côté de l'Atlantique, soutenant les prix du brut.






Commenter Le pétrole recule, le marché surveille la Libye et la Crimée


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite