Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole recule, le marché surveille la Libye et la Crimée

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole approfondissaient leur recul lundi en fin d'échanges européens, dans un marché prudent et surveillant l'évolution de la situation en Crimée et en Libye.
Vers 17H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 106,69 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,52 dollar par rapport à la clôture de vendredi. Vers 15H30 GMT, le Brent est tombé à 106,27 dollars, son plus bas depuis cinq semaines.

Sur le New York Mercantile Exchange(Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en avril perdait 1,27 dollar, à 97,62 dollars. Vers 16H15 GMT, le WTI a chuté à son plus bas niveau depuis cinq semaines, à 97,37 dollars.

Les prix du Brent ont ignoré les inquiétudes sur l'offre (de pétrole) en Libye et sur les évènements en Crimée, signalait Michael Hewson, analyste de CMC Markets.

Un pétrolier chargé de brut acheté illégalement aux rebelles libyens a été saisi par les forces spéciales de la marine américaine en Méditerranée et faisait route lundi vers la Libye.

La marine américaine a ainsi mis fin à la première tentative des rebelles, qui bloquent les terminaux pétroliers depuis juillet en réclamant l'autonomie de la région orientale de Libye, d'exporter le pétrole qu'ils détiennent.

La production et l'exportation de pétrole brut en Libye sont fortement perturbées depuis l'été par divers grèves et mouvements de protestations.

En Crimée, le référendum de dimanche a débouché sur un vote massif en faveur du rattachement de la péninsule ukrainienne à la Russie.

En représailles, les pays occidentaux ont adopté lundi des sanctions ciblées contre des hauts responsables russes ou pro-russes pour envoyer, selon les termes de la Maison Blanche, un message fort à Moscou.

Mais personne ne s'attend à ce que les secteurs pétrolier et gazier soient affectés (par les sanctions), puisque les conséquences économiques négatives seraient simplement trop graves pour les deux côtés, signalaient les experts de Commerzbank.

En effet, précisaient-ils, environ un tiers des importations de pétrole et de gaz de l'Union européenne (UE) viennent de Russie et la Russie tire environ 70% de ses revenus à l'exportation du secteur énergétique.

De son côté, le WTI reculait alors que les courtiers réfléchissent à la perspective d'une diminution de la demande et d'une augmentation de l'offre, le temps continuant de se réchauffer aux États-Unis, ajoutait Michael Hewson.

L'hiver extrêmement rigoureux qu'ont connu cette année les États-Unis avait dopé la demande de produits distillés de l'autre côté de l'Atlantique, soutenant les prix du brut.






Commenter Le pétrole recule, le marché surveille la Libye et la Crimée


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite