Menu
RSS

Le brut tente de se reprendre mais reste en baisse sur la semaine

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole se reprenaient vendredi en fin d'échanges européens, aidés par un regain d'optimisme sur la demande mondiale, même si les inquiétudes sur la Chine et la situation en Ukraine continuaient de pousser les investisseurs à la prudence.

Vers 17H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 108,44 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,05 dollar par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance prenait 34 cents à 98,54 dollars.



"Les mauvaises données économiques en Chine (publiées cette semaine) et le référendum en Crimée ce dimanche alimentent de hauts niveaux d'aversion pour le risque", pénalisant ainsi les actifs jugés les risqués comme le pétrole, commentaient les analystes de Commerzbank.

La Chine a annoncé jeudi que sa production industrielle avait augmenté de 8,6% en janvier-février, sur un an, le rythme le plus faible depuis cinq ans.

Les ventes de détail ont elles grimpé de 11,8% en janvier-février, également sur un an, un taux lui aussi très inférieur aux prévisions des analystes (+13,5%), et le plus faible depuis trois ans.

Ces chiffres signalaient un ralentissement sensible de la Chine, deuxième économie mondiale ainsi que deuxième plus gros pays consommateur et premier importateur de pétrole au monde.

Les cours du pétrole restaient également attentifs à la situation en Ukraine, plus particulièrement dans la péninsule de Crimée, où est stationnée la flotte russe en Mer noire. Les habitants se prononceront dimanche sur une sécession de leur région et un rattachement à la Russie.

Sur la scène internationale, les Occidentaux jettent leurs dernières forces pour tenter d'infléchir la position de président russe Vladimir Poutine qui refuse de retirer les soldats déployés sur la péninsule.

Des sanctions occidentales pourraient perturber la livraison du pétrole et du gaz russe, dont une large partie est exportée vers l'Europe. En outre, 70% de ses exportations transitent par l'Ukraine.

Cependant, la crise ukrainienne n'avait pour l'instant qu'un faible effet sur les cours car "le marché ne s'attend de toute évidence pas à ce que les Occidentaux imposent après le référendum en Crimée des sanctions sur la Russie qui affecteraient les secteurs du pétrole et du gaz", estimait-on chez Commerzbank.

"La probabilité de sanctions sur le secteur de l'énergie est très faible, ainsi la réaction des prix (à la hausse) serait encore plus prononcée si elles étaient mises en place après tout", prévenaient tout de même les experts de Commerzbank.

Les cours de l'or noir profitaient tout de même de la révision à la hausse, pour le quatrième mois consécutif, des prévisions de demande mondiale de pétrole pour 2014 par l'Agence internationale de l'énergie (AIE), du fait d'une accélération probable de la croissance économique.

L'agence a tout de même prévenu que la crise en Ukraine pourrait peser sur ces perspectives.

De plus, "selon l'AIE, la croissance de l'offre devrait plus que largement suffire à satisfaire la demande cette année", écartant tout risque de pénurie, notaient les analystes de PVM.

afp/al



(AWP / 14.03.2014 18h21)




Commenter Le brut tente de se reprendre mais reste en baisse sur la semaine

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 25 avril 2017 à 07:18

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole a rebondi mardi en Asie en dépit d'incertitudes sur la capacité de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep)...

lundi 24 avril 2017 à 20:56

Le pétrole termine en baisse, souffrant toujours des stocks

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse lundi à New York, les investisseurs continuant à s'inquiéter du haut...

lundi 24 avril 2017 à 18:18

Le pétrole repart en petite baisse dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole repartaient en petite baisse lundi en fin d'échanges européens, dans un marché ballotté entre inquiétudes liées à...

lundi 24 avril 2017 à 18:05

France: les prix des carburants toujours en hausse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont poursuivi leur légère hausse la semaine dernière, selon des chiffres officiels...

lundi 24 avril 2017 à 15:33

Le pétrole recule très légèrement à New York, marché centré …

New York: Les cours du pétrole reculait très légèrement lundi peu après l'ouverture à New York, centrés sur la possible prolongation de...

lundi 24 avril 2017 à 12:17

Le pétrole rebondit, l'Opep rassure les marchés

Londres: Les prix du pétrole remontaient lundi en cours d'échanges européens, l'Opep s'évertuant à rassurer des marchés inquiets de la hausse apparemment...

lundi 24 avril 2017 à 07:05

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole ont rebondi lundi en Asie, en raison des possibilités d'une prolongation des baisses de production décidées entre...

dimanche 23 avril 2017 à 16:12

Koweït: la justice valide la hausse des prix des carburants

Koweït: La cour d'appel du Koweït a estimé dimanche que la décision du gouvernement d'augmenter les prix des carburants ne violait pas...

vendredi 21 avril 2017 à 21:17

Pas d'exception aux sanctions russes pour les entreprises pé…

Washington: L'administration Trump n'autorisera pas les entreprises américaines à participer à des projets pétroliers ou gaziers impliquant des sociétés visées par les...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite