Menu
RSS
A+ A A-

Les États-Unis seront autosuffisants en énergie en 2035 (BP)

prix-du-petrole LondresLondres: Les États-Unis produiront toute l'énergie qu'ils consommeront en 2035, tandis que le gaz deviendra aux alentours de 2027 leur première source d'énergie au coude-à-coude avec le charbon, ont estimé jeudi les économistes de BP.

"La production énergétique américaine passera de 84% de la consommation en 2012 à 101% en 2035", pronostique l'équipe économique du géant pétrolier dans un ajout au rapport annuel sur la prospective publié mi-janvier.

Sur la période étudiée (2012-2035), la production énergétique aux États-Unis devrait augmenter de 24% - la forte hausse de la production de pétrole (+37%) et de gaz naturel (+45%) compensant le déclin dans le charbon (-20%) - tandis que la consommation sera presque stable (+3%).

"La production de pétrole de réservoirs compacts triplera pour atteindre 4,5 millions de barils par jour (mbj) en 2035", permettant à la production pétrolière de surpasser son précédent pic (1970), tandis que la production de gaz de schiste "va plus que doubler", estiment les économistes de BP.

Selon les prévisions de l'Agence américaine d'information sur l'Énergie (EIA), les États-Unis devraient en effet rapidement se rapprocher de leur pic de 1970 (9,6 mbj) puisque la production américaine de brut devrait grimper à 8,4 mbj cette année puis à 9,2 mbj en 2015.

Grâce au gaz de schiste, le gaz naturel "remplacera le pétrole comme premier carburant autour de 2027", passant de 30% de la consommation totale d'énergie aujourd'hui à 35% en 2035. La part du pétrole devrait passer de 36% à 29% tandis que celle du charbon chuterait de 43% à 35%.

"Avec une importante augmentation de la production de pétrole et de gaz naturel, les importations de pétrole vont chuter de 75% à leur plus bas niveau historique et le pays deviendra un exportateur net de gaz naturel dès 2017", prévoient encore les économistes de BP.

Du côté de la consommation, BP pronostique "d'importants déclins pour le pétrole (-18%), le charbon (-12%) et le nucléaire (-17%)" mais de fortes augmentations pour le gaz naturel (+21%) et les énergies renouvelables (+277%).

"Avec d'importantes baisses de la consommation de pétrole et de charbon, les émissions de CO2 émanant de l'usage de l'énergie aux États-Unis vont décliner de 6% à des niveaux inconnus depuis la fin des années 1980", en déduit l'équipe économique de BP.

afp/rp



(AWP / 13.03.2014 19h01)




Commenter Les États-Unis seront autosuffisants en énergie en 2035 (BP)


La Compagnie pétrolière britannique BP

Pétrole: les compagnies doivent devenir "compatibles" avec un m…

mercredi 12 juillet 2017

Istanbul: Les compagnies pétrolières doivent affronter le double défi d'une abondance de l'offre de pétrole et devenir "compatibles" avec un monde bas carbone, mais il n'y aura pas de "solution miracle", a estimé mercredi Bob Dudley le PDG du groupe...

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 23 août 2017 à 19:08

Rosneft obtient en justice des dommages massifs liés à son r…

Moscou: La justice russe a condamné mercredi la holding russe AFK Sistema à verser des dommages gigantesques au géant pétrolier semi-public Rosneft...

mercredi 23 août 2017 à 18:06

Le pétrole remonte, les stocks américains baissent

Londres: Les cours du pétrole remontaient mercredi en fin d'échanges européens, soutenus par la baisse des réserves américaines la semaine dernière, qui...

mercredi 23 août 2017 à 16:55

USA: les stocks de brut se replient pour la 8e semaine consé…

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse quasi conforme aux attentes la semaine dernière aux Etats-Unis tandis que...

mercredi 23 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en baisse à New York avant le rapport sur l…

New York: Le pétrole coté à New York s'affichait en légère baisse à l'ouverture mercredi, le marché restant prudent avant le rapport...

mercredi 23 août 2017 à 12:44

Cambodge: une société de Singapour remporte un contrat pétro…

Phnom penh: Une société singapourienne a été choisie mercredi par le Cambodge pour exploiter le premier gisement pétrolier de ce pays en...

mercredi 23 août 2017 à 12:10

Le pétrole hésite avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens, effaçant leurs gains de la veille avant la publication des...

mercredi 23 août 2017 à 06:53

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient en Asie mercredi, les investisseurs se focalisant sur des estimations faisant état d'une hausse des stocks...

mardi 22 août 2017 à 21:56

Le PDG de Chevron va démissionner

Washington: Le PDG de la compagnie pétrolière Chevron John Watson va démissionner au moment où les prix de l'or noir continuent de...

mardi 22 août 2017 à 21:09

Le pétrole termine en hausse avant les stocks américains

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont clôturé en légère hausse mardi, le marché...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite