Menu
RSS
A+ A A-

Les États-Unis seront autosuffisants en énergie en 2035 (BP)

prix-du-petrole LondresLondres: Les États-Unis produiront toute l'énergie qu'ils consommeront en 2035, tandis que le gaz deviendra aux alentours de 2027 leur première source d'énergie au coude-à-coude avec le charbon, ont estimé jeudi les économistes de BP.

"La production énergétique américaine passera de 84% de la consommation en 2012 à 101% en 2035", pronostique l'équipe économique du géant pétrolier dans un ajout au rapport annuel sur la prospective publié mi-janvier.

Sur la période étudiée (2012-2035), la production énergétique aux États-Unis devrait augmenter de 24% - la forte hausse de la production de pétrole (+37%) et de gaz naturel (+45%) compensant le déclin dans le charbon (-20%) - tandis que la consommation sera presque stable (+3%).

"La production de pétrole de réservoirs compacts triplera pour atteindre 4,5 millions de barils par jour (mbj) en 2035", permettant à la production pétrolière de surpasser son précédent pic (1970), tandis que la production de gaz de schiste "va plus que doubler", estiment les économistes de BP.

Selon les prévisions de l'Agence américaine d'information sur l'Énergie (EIA), les États-Unis devraient en effet rapidement se rapprocher de leur pic de 1970 (9,6 mbj) puisque la production américaine de brut devrait grimper à 8,4 mbj cette année puis à 9,2 mbj en 2015.

Grâce au gaz de schiste, le gaz naturel "remplacera le pétrole comme premier carburant autour de 2027", passant de 30% de la consommation totale d'énergie aujourd'hui à 35% en 2035. La part du pétrole devrait passer de 36% à 29% tandis que celle du charbon chuterait de 43% à 35%.

"Avec une importante augmentation de la production de pétrole et de gaz naturel, les importations de pétrole vont chuter de 75% à leur plus bas niveau historique et le pays deviendra un exportateur net de gaz naturel dès 2017", prévoient encore les économistes de BP.

Du côté de la consommation, BP pronostique "d'importants déclins pour le pétrole (-18%), le charbon (-12%) et le nucléaire (-17%)" mais de fortes augmentations pour le gaz naturel (+21%) et les énergies renouvelables (+277%).

"Avec d'importantes baisses de la consommation de pétrole et de charbon, les émissions de CO2 émanant de l'usage de l'énergie aux États-Unis vont décliner de 6% à des niveaux inconnus depuis la fin des années 1980", en déduit l'équipe économique de BP.

afp/rp



(AWP / 13.03.2014 19h01)




Commenter Les États-Unis seront autosuffisants en énergie en 2035 (BP)


La Compagnie pétrolière britannique BP

BP et ses actionnaires profitent de la remontée des cours du pétrole

mardi 31 octobre 2017

Londres: Le géant pétrolier BP a annoncé mardi une franche hausse de ses bénéfices au troisième trimestre, dopés par le lancement de plusieurs projets de production et par la remontée des cours du pétrole.

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite