Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole diverge dans un marché préoccupé par la demande

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens, en baisse à Londres et en petite hausse à New York, dans un marché toujours attentif à la situation en Ukraine et à la santé de l'économie chinoise.
Vers 17H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 107,32 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 70 cents par rapport à la clôture de mercredi. Le prix du Brent est tombé vers 16H30 GMT à 107,21 dollars, son niveau le plus faible en près de cinq semaines.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance prenait 8 cents à 98,07 dollars.

Le cours du WTI tentait de se reprendre jeudi après être tombé la veille en fin d'échanges européens à 97,55 dollars le baril, son niveau le plus faible en près de cinq semaines.

Depuis le début de la semaine, les cours de l'or noir sont plombés par des inquiétudes sur la demande de pétrole de la Chine (deuxième plus gros consommateur et premier importateur au monde) après la publication d'indicateurs macroéconomiques décevants et de nature à faire craindre aux investisseurs un ralentissement plus marqué qu'attendu de la croissance économique chinoise, qui est vue comme le moteur de la croissance mondiale.

Ce mouvement de baisse des prix a été accentué mercredi par l'annonce par le département américain de l'Énergie (DoE) d'une hausse bien plus forte que prévu des stocks de brut aux États-Unis lors de la semaine achevée le 7 mars.

Ces chiffres ont renforcé l'idée que les niveaux élevés de production distancent la croissance économique, ce qui est un élément de nature à peser sur les prix à court terme en alimentant des inquiétudes sur la demande énergétique des États-Unis, notait Jonathan Sudaria, analyste chez Spreadex.

Cependant, le pétrole continuait tout de même d'être soutenu par la situation en Crimée, à trois jours d'un référendum sur l'avenir de la péninsule, désormais quasiment coupée du reste de l'Ukraine.

Les États-Unis et l'Union européenne (UE) sont prêts à prendre lundi des mesures très sérieuses pour répliquer au référendum de dimanche en Crimée qui doit entériner un rattachement à la Russie, a prévenu jeudi le secrétaire d'État américain John Kerry.

L'évolution de la situation est scrutée par les investisseurs car 70% des exportations russes de gaz et de pétrole vers l'Europe transitent par l'Ukraine.






Commenter Le pétrole diverge dans un marché préoccupé par la demande


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite