Menu
RSS

Le brut ouvre en baisse à New York, fragilisé par la Chine

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole poursuivaient leur recul à l'ouverture jeudi à New York, des données peu encourageantes en provenance de Chine et la forte hausse des stocks de brut aux Etats-Unis occultant des indicateurs positifs sur l'économie américaine.

Vers 13H20 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en avril, qui a déjà chuté de plus de 3 USD au cours des deux séances précédentes, baissait de 15 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) et s'échangeait à 97,84 USD.

"Les prix tentent de se stabiliser après la chute observée ces deux derniers jours", remarquait John Kilduff d'Again Capital. Ils sont aidés en cela "par des données américaines correctes, qu'il s'agisse de la baisse des inscriptions hebdomadaires au chômage", à leur plus bas niveau en trois mois, ou "des chiffres sur les ventes au détail un peu meilleurs qu'attendu", ajoutait-il.

Reflet de la consommation des ménages américains, les ventes au détail aux Etats-Unis ont rebondi de façon plus importante que prévu en février, augmentant de 0,3% par rapport à janvier et revenant en territoire positif après deux mois de recul.

Ces deux données sont un signal encourageant pour les perspectives de demande énergétique aux Etats-Unis, premier consommateur mondial d'or noir.

Mais les acteurs du marché s'inquiètent parallèlement du ralentissement de l'économie chinoise, un des moteurs de la croissance mondiale, après la diffusion de plusieurs statistiques en demi-teinte.

La production industrielle chinoise en janvier et février a en effet progressé de seulement 8,6% par rapport à la même période de 2013, son rythme le plus faible depuis 5 ans.

Les ventes de détail ont de leur côté grimpé de 11,8% en janvier-février par rapport à la même période de l'an dernier --chiffre lui aussi très inférieur aux prévisions des analystes (+13,5%), et le plus faible depuis trois ans.

Les investisseurs continuent par ailleurs à digérer la très forte hausse des stocks de pétrole brut la semaine dernière aux Etats-Unis, qui ont gonflé de 6,2 millions de barils, à 370,0 millions, soit bien plus que la hausse de 2 millions de barils attendue par les analystes.

Le marché continuait par ailleurs à surveiller la situation en Ukraine.

Kiev s'est dotée jeudi d'une Garde nationale pour renforcer sa défense face à la Russie à trois jours du référendum prévu dimanche en Crimée sur le rattachement de la péninsule ukrainienne à Moscou.

Sur le front diplomatique, les Occidentaux jettent leurs dernières forces pour tenter d'infléchir la position du maître du Kremlin, Vladimir Poutine.

Plusieurs analystes soulignaient que l'annonce par les Etats-Unis mercredi de la libération de 5 millions de barils provenant de leurs réserves stratégiques de pétrole n'était sans doute pas une coïncidence.

Même si l'administration américaine a invoqué la nécessité de tester la fiabilité d'un système chamboulé par les nombreuses évolutions des infrastructures énergétiques du pays, "c'est certainement une utilisation politique de ces réserves stratégiques, au cas où une dégradation de la situation entre l'Ukraine et la Russie devait provoquer des remous sur le marché mondial" du pétrole, estimait ainsi John Kilduff.

afp/jh



(AWP / 13.03.2014 14h50)




Commenter Le brut ouvre en baisse à New York, fragilisé par la Chine

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 21 avril 2017 à 21:17

Pas d'exception aux sanctions russes pour les entreprises pé…

Washington: L'administration Trump n'autorisera pas les entreprises américaines à participer à des projets pétroliers ou gaziers impliquant des sociétés visées par les...

vendredi 21 avril 2017 à 20:48

Le pétrole baisse nettement, le marché rattrapé par le doute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement baissé vendredi, une vague de pessimisme envahissant le marché à l'issue d'une semaine...

vendredi 21 avril 2017 à 18:29

Le pétrole à son plus bas en trois semaines, l'offre américa…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, alors que l'offre américaine paraît intarissable et malgré les efforts de...

vendredi 21 avril 2017 à 15:18

Le pétrole stagne à New York, l'attentisme dominant

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi à New York, le marché se montrant prudent à l'issue d'une...

vendredi 21 avril 2017 à 13:16

La consommation de produits pétroliers a baissé en mars

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont baissé de 1,3% en mars par rapport à la même période en 2016...

vendredi 21 avril 2017 à 12:25

Le pétrole stable, la surabondance inquiète les marchés

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, les craintes sur une surproduction mondiale due au pétrole de...

vendredi 21 avril 2017 à 08:48

Chevron: l'Australie maintient un redressement fiscal de 189…

sydney: La justice australienne a confirmé vendredi en appel le redressement fiscal de 189 millions d'euros infligé au géant du pétrole Chevron...

vendredi 21 avril 2017 à 06:02

Le pétrole stable en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient stables, vendredi en Asie, les informations sur une prolongation des baisses de production de l'Opep étant...

jeudi 20 avril 2017 à 20:52

Le pétrole finit sans tendance, tentant de se stabiliser

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole n'ont pas vraiment dégagé de tendance jeudi, tentant de reprendre pied au lendemain d'une forte...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite