Menu
RSS
A+ A A-

Léger repli sur prises de bénéfices

prix-du-petroleLondres : Les cours du pétrole se repliaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, pâtissant de prises de bénéfices après les sommets de la semaine précédente et après l'accord du Mouammar Kadhafi pour une "feuille de route" visant à trouver une issue pacifique au conflit en Libye.

Vers 10H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai ressortait à 125,99 dollars, en baisse de 66 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance reculait de 46 cents à 112,33 dollars.

En début d'échanges asiatiques, peu après minuit GMT, le Brent est monté jusqu'à 127,02 dollars, un sommet depuis le 1er août 2008, tandis que le WTI atteignait 113,46 dollars, son plus haut niveau depuis septembre 2008.

Les cours du baril, qui avaient engrangé plus de 7 dollars (+6,3%) la semaine passée à Londres, ont cependant rapidement effacé leurs gains, les investisseurs s'assurant quelques bénéfices alors que s'apaisaient quelque peu les inquiétudes sur la Libye et le Nigeria.

"La nouvelle que Kadhafi a apparemment accepté une feuille de route pour mettre un terme aux hostilités (entre forces loyalistes et insurgés, ndlr), ce qui inclut un cessez-le-feu immédiat, pourrait offrir du répit à la montée des prix", ajoutaient dans une note les analystes de JBC Energy.

Le colonel Kadhafi a accepté dimanche une "feuille de route" visant à trouver une issue pacifique au conflit en Libye, proposée par une délégation de l'Union africaine (UA).

Cette dernière devait se rendre lundi à Benghazi, bastion des rebelles libyens, pour tenter de convaincre l'insurrection de déposer les armes.

De même, "la nervosité du marché (quant à la situation au Nigeria) s'est un peu calmée aujourd'hui, alors qu'une première étape du processus électoral dans le pays a été franchie cette semaine", assurait Bjarne Schieldrop, analyste de la banque SEB.

Malgré des attentats meurtriers ayant fait au moins 13 morts, officiels comme activistes ont estimé que le scrutin des élections législatives, reporté à deux reprises au Nigeria, s'était déroulé dans de meilleures conditions qu'habituellement, bénéficiant d'une large participation.

"Le processus électoral n'est cependant pas terminé, et toute perturbation de la production nigériane aurait un impact considérable sur les échanges de brut léger en soufre", une qualité que le pétrole nigérien partage avec le pétrole libyen, ajoutait M. Schieldrop.

Par ailleurs, les observateurs scruteront les rapports mensuels de l'Agence internationale de l'Energie (AIE) et de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), tous deux publiés mardi.

"Aux prix élevés que l'on a actuellement, le principal facteur d'une baisse des cours pourrait être une érosion de la demande. (...) Si ces rapports confirment une érosion de la consommation, et si une sorte de résolution intervient en Libye, les investisseurs spéculatifs pourraient engranger des bénéfices", estimait Olivier Jakob, du cabinet suisse Petromatrix.

"Entre l'opposition actuelle entre les tensions géopolitiques et l'érosion de la demande (à cause de prix élevés), il n'est pas encore évident de déterminer quel facteur l'emportera sur le marché", a-t-il souligné.

jq

(AWP/11 avril 2011 12h45)

Commenter Léger repli sur prises de bénéfices


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole recule, prudence des marchés après le bond de lun…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après avoir atteint leur plus haut en deux ans, les marchés...

mardi 26 septembre 2017 à 17:32

Pétrole: deux nouvelles entités de Schlumberger en France to…

Paris: Deux nouvelles entités en France du groupe de services parapétroliers Schlumberger sont visés par un plan social, portant à trois le...

mardi 26 septembre 2017 à 16:07

Le pétrole, sous l'effet de prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait mardi à l'ouverture après être monté la veille à...

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite