Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole baisse, craintes sur la demande sur fond d'offre abondante

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole baissaient mercredi en cours d'échanges européens, toujours plombé dans des inquiétudes sur la demande chinoise alors que l'offre de brut aux États-Unis reste pléthorique.
Vers 11H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 107,91 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 64 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 1,31 dollar à 98,72 dollars. Le WTI est tombé en début d'échanges européens à 98,52 dollars le baril, son niveau le plus faible en cinq semaines.

La faiblesse de la demande pèse lourdement sur les prix en ce moment, suite à des chiffres décevants en Chine (publiés le weekend dernier) et des attentes d'une hausse des stocks de brut aux États-Unis, commentait Joe Conlan, analyste chez Investec.

La vigueur de la croissance économique chinoise est particulièrement scrutée par les investisseurs sur les marchés de l'énergie car la Chine est le deuxième plus gros consommateur de pétrole au monde, et le premier importateur mondial.

Selon les experts interrogés par l'agence de presse Dow Jones Newswires, le département américain à l'Énergie (DoE) devrait faire état mercredi d'une hausse de 2 millions de barils des stocks de brut lors de la semaine achevée le 7 mars. Les réserves d'essence et de produits distillés (dont le fioul de chauffage et le gazole) devraient avoir baissé de respectivement 1,6 million de barils et 400.000 barils.

Si l'augmentation des stocks de brut était confirmée mercredi par le rapport hebdomadaire du DoE, il s'agirait de leur huitième semaine de hausse consécutive.

Les chiffres du DoE sont regardés de très près par les opérateurs sur le marché du pétrole qui les considèrent comme un baromètre de la demande du plus grand consommateur mondial de brut.

Le traitement du brut diminue du fait d'opérations de maintenance dans les raffineries américaines à la fin de l'hiver, ce qui conduit à une hausse des réserves, expliquaient les analystes de Commerzbank.

Les investisseurs scrutaient par ailleurs toujours la situation en Ukraine, par où transitent 70% des exportations russes de gaz et de pétrole vers l'Europe, à quelques jours d'un référendum dans la péninsule séparatiste de Crimée en vue d'un éventuel rattachement à la Russie.

Par ailleurs, en Libye, des forces mandatées par le Congrès général national (CGN, parlement) progressent vers l'Est libyen pour libérer des terminaux pétroliers bloqués depuis des mois par des rebelles autonomistes.

Les gardes des installations pétrolières libyennes bloquent depuis fin juillet les principaux terminaux pétroliers de l'est du pays. Cette crise a provoqué la chute de la production libyenne à 250.000 barils par jour contre près de 1,5 million de barils par jour en temps normal.






Commenter Le pétrole baisse, craintes sur la demande sur fond d'offre abondante


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

Pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite