Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole finit en net recul à New York, plombé par des statistiques chinoises

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole ont terminé la séance en net recul lundi à New York, plombés par des statistiques économiques décevantes en Chine, de mauvais augure pour la demande énergétique du deuxième consommateur de brut au monde.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en avril a reculé de 1,46 dollar sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), clôturant à 101,12 dollars.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril sur l'Intercontinental Exchange (ICE) a cédé 92 cents par rapport à la clôture de vendredi, à 108,08 dollars.

La sortie de chiffres très décevants sur la balance commerciale de la Chine, que ce soit du côté des exportations comme des importations de brut (a mis) le marché du pétrole sous pression, a relevé Bob Yawger, de Mizuho Securities.

La Chine, deuxième économie mondiale, a enregistré en février un déficit commercial surprise de 22,98 milliards de dollars, avec une chute inattendue de 18,1% de ses exportations, sur une base annuelle.

Même si ces chiffres ont été influencés par le facteur saisonnier des congés du Nouvel an lunaire, cette chute des exportations chinoises fait craindre un ralentissement de l'économie mondiale, ont souligné les experts de la banque Commerzbank.

Du côté de la demande, les importations de brut de la Chine ont reculé de 18%, à 6,01 millions de barils par jour, ont aussi relevé les analystes, même si cela peut s'expliquer par les importations record du mois de janvier.

Autre signe préoccupant, la hausse des prix a nettement ralenti en février au sein du géant asiatique, à 2,0% contre 2,5% en janvier.

Ces chiffres renforcent la conviction que le moteur de la croissance mondiale commence à ralentir, a commenté Matt Smith, de Schneider Electric.

Les opérateurs ont aussi surveillé la persistance des tensions en Libye, a noté M. Smith, alors que les autorités libyennes ont décidé lundi de mettre en place une force armée pour lever le blocage de sites pétroliers imposé par des rebelles autonomistes.

Cette décision intervenait alors que la crise a connu de nouveaux développements ce week-end, avec l'arrivée samedi d'un pétrolier battant pavillon nord-coréen dans le port d'al-Sedra, dans l'est du pays, contrôlé par des autonomistes lourdement armés. Les rebelles ont ensuite fait part de leur intention de commencer à exporter du brut pour leur propre compte, en dehors de tout contrôle de l'Etat.

Depuis juillet 2013, le blocage des terminaux pétroliers par les autonomistes a provoqué une chute de la production à 250.000 barils par jour, contre près de 1,5 million b/j auparavant.

Le marché suivait aussi l'évolution de la situation en Ukraine, où transitent quelque 70% des exportations russes de gaz et de pétrole vers l'Europe.

Moscou a lancé lundi sa contre-offensive diplomatique, promettant aux Occidentaux des propositions pour régler la crise dans l'ex-république soviétique qui tente d'enrayer le rattachement programmé de la péninsule séparatiste de Crimée à la Russie.






Commenter Le pétrole finit en net recul à New York, plombé par des statistiques chinoises


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 21 septembre 2017 à 09:54

Pétrole: un permis d'exploration de Total en Guyane prolongé

Paris: Le ministère de la Transition écologique et solidaire a donné son feu vert à la prolongation du permis exclusif d'exploration d'hydrocarbures...

jeudi 21 septembre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction jeudi en Asie tout en restant au-dessus du seuil de 50 dollars, les marchés...

mercredi 20 septembre 2017 à 20:53

Le pétrole clôture au-dessus des 50 dollars le baril à New Y…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole new-yorkais a terminé au-dessus de la barre des 50 dollars mercredi après un rapport disparate...

mercredi 20 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole monte malgré la hausse des stocks américains de b…

Londres: Les cours du pétrole montaient un peu mercredi en fin d'échanges européens, les investisseurs digérant un rapport sur les réserves américaines...

mercredi 20 septembre 2017 à 17:13

USA: les stocks de brut augmentent un peu plus qu'attendu au…

New York: Les stocks de pétrole brut ont progressé un peu plus fortement que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière alors que...

mercredi 20 septembre 2017 à 15:31

Le pétrole ouvre en hausse à New York avant un rapport sur l…

New York: Le baril de pétrole new-yorkais s'appréciait à l'ouverture mercredi, soutenu par un regain de spéculations sur une prolongation de l'accord...

mercredi 20 septembre 2017 à 12:43

Le pétrole monte un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mercredi, en cours d'échanges européens, dans un marché prudent avant la publication des données...

mercredi 20 septembre 2017 à 07:36

Le pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse mercredi en Asie, sur l'espoir que les réserves américaines de brut augmentent...

mardi 19 septembre 2017 à 20:55

Le pétrole se heurte encore à New York au seuil des 50 dolla…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a de nouveau buté mardi sur la barre des 50 dollars...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite