Menu
RSS
A+ A A-

Le patron de Shell appelle l'Ecosse à rester au sein du Royaume-Uni

prix-du-petrole LondresLondres: Après le patron de BP, celui de Shell a appelé mercredi soir l'Ecosse, région riche en hydrocarbures, à choisir le maintien au sein du Royaume-Uni lors du référendum de septembre sur l'indépendance.
Nous sommes habitués à travailler dans des environnements politiques et économiques incertains mais si l'on a le choix, nous voulons savoir de la manière le plus précise possible à quoi ressembleront les conditions d'investissement dans 10 ou 20 ans, a déclaré Ben van Beurden, lors de la réception annuelle du groupe à Londres.

C'est pourquoi nous sommes favorables au maintien par le Royaume-Uni de la place qu'il a de longue date au coeur de l'Union Européenne: cela amène plus de certitude et de stabilité pour les investissements, a-t-il souligné.

C'est pour des raisons similaires que nous voudrions voir l'Ecosse rester au sein du Royaume-Uni. Shell est engagé de longue date en Mer du Nord, et donc en Ecosse, et nous continuons à y investir plus d'un milliard de livres (1,2 milliard d'euros) chaque année, a-t-il insisté.

Début février, Bob Dudley, le patron de BP, autre géant pétrolier, avait souligné pour sa part les grandes incertitudes et les coûts que pourrait représenter pour son groupe une éventuelle indépendance de l'Ecosse.

La question de la répartition des réserves en hydrocarbures de la mer du Nord fera l'objet d'âpres négociations si l'Ecosse devient indépendante. Selon le gouvernement indépendantiste écossais, elles sont très majoritairement situées dans ce qui constitueraient les eaux territoriales écossaises.

Les Ecossais doivent se prononcer le 18 septembre pour ou contre l'indépendance de leur province, qui fait partie depuis trois siècles du Royaume-Uni au sein duquel elle jouit d'une forte autonomie.

Une indépendance qui reste loin d'être acquise. Le dernier sondage publié le 23 février a montré que 37% des 1.004 Ecossais interrogés comptaient voter en faveur de l'indépendance contre 49% prêts à voter non au référendum.

jwp-mg/jb/php

ROYAL DUTCH SHELL PLC

BP






Commenter Le patron de Shell appelle l'Ecosse à rester au sein du Royaume-Uni


La Compagnie pétrolière Shell

Pétrole: Shell se désengage totalement de l'australien Woodside

lundi 13 novembre 2017

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a annoncé lundi son désengagement total du groupe australien Woodside avec la vente de 13,3% du capital pour 2,7 milliards de dollars (2,3 milliards d'euros).


-Toute l'actualité de la compagnie pétrolière Shell

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

mercredi 22 novembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, les réserves de brut des états-Unis auraie…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens alors que la fédération américaine professionnelle de l'API a estimé que...

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite