Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse à New York, espèrant une accalmie en Ukraine

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole se repliaient mardi matin à New York après avoir bondi la veille à leur plus haut en cinq mois, les investisseurs espérant un apaisement de la crise ukrainienne après des propos jugés rassurants du président russe Vladimir Poutine.
Vers 14H20 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en avril cédait 1,19 dollar à 103,73 dollars le baril, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

On observe exactement l'inverse de ce qui s'est passé hier quand la crainte d'une escalade des tensions entre la Russie et l'Ukraine avait fait bondir les cours du brut de plus de deux dollars, remarquait Robert Yawger de Mizuho Securities USA.

La situation semble s'apaiser un peu ce mardi, expliquait-il. Les marchés ont été très sensibles à l'annonce du retour dans leurs bases des troupes russes qui effectuaient des exercices militaires près de la frontière ukrainienne, et par le fait que Poutine ne semble pas avoir envie de faire de la Crimée une nouvelle province russe. L'idée d'un conflit armé est pour l'instant écartée, les bruits de bottes s'éloignent.

Dans ses premières déclarations publiques depuis la destitution le 22 février par le Parlement ukrainien à Kiev du président pro-russe Viktor Ianoukovitch, M. Poutine a de fait nié mardi que les forces russes étaient intervenues dans l'ex-république soviétique.

Tout en soulignant que la Russie se réservait le droit de recourir à tous les moyens pour protéger ses citoyens dans ce pays plongé dans une grave crise politique, il a aussi estimé que l'envoi de troupes russes n'était pas nécessaire pour le moment.

Ces déclarations sonnent comme un signe d'apaisement pour les investisseurs qui avaient craint la veille que les exportations de la Russie, deuxième producteur mondial de gaz naturel et premier producteur mondial de brut, ne soient affectées par des violences ou par des sanctions économiques imposées par les Occidentaux.

Les courtiers se préparent par ailleurs à la publication mercredi du rapport hebdomadaire des autorités américaines sur les réserves de produits pétroliers aux Etats-Unis. On s'attend à une hausse des stocks de brut et une baisse des produits raffinés en raison des travaux de maintenance effectués en ce moment dans les raffineries, soulignait Matt Smith de Schneider Electric.

jum/sl/gib

MIZUHO FINANCIAL GROUP






Commenter Le pétrole ouvre en baisse à New York, espèrant une accalmie en Ukraine


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

mercredi 22 novembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, les réserves de brut des états-Unis auraie…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens alors que la fédération américaine professionnelle de l'API a estimé que...

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite