Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole baisse sur fond d'espoirs d'apaisement en Ukraine

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole effaçaient mardi en cours d'échanges européens une partie des gains engrangés la veille du fait d'inquiétudes sur les répercussions sur le marché de l'énergie de la montée des tensions entre l'Ukraine et la Russie, grand fournisseur mondial de pétrole et de gaz.
Vers 11H20 GMT (12H20 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 109,25 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,95 dollar par rapport à la clôture de lundi. Le Brent avait atteint lundi 112,39 dollars, son niveau le plus élevé en séance depuis le 30 décembre dernier.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange(Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 1,57 dollar, à 103,55 dollars. Lundi, le WTI avait atteint 105,22 dollars, son niveau le plus élevé en séance depuis le 20 septembre dernier.

Mardi, les cours du pétrole effacent l'essentiel des gains qui avaient porté les prix du Brent et du WTI à des plus hauts en plusieurs mois lundi, observaient les analystes de Commerzbank.

Les cours avaient bondi lundi alors que les investisseurs craignent l'impact financier d'une intervention militaire russe en Ukraine et des représailles économiques des Occidentaux.

Mais les tensions semblaient se diriger vers un certain apaisement mardi. En effet, le président russe Vladimir Poutine a ordonné mardi aux troupes russes qui effectuaient des exercices militaires inopinés depuis mercredi de rentrer dans leurs bases.

Ceci a été interprété par les marchés comme un signe d'apaisement des tensions car les mouvements de troupes russes à la frontière avec l'Ukraine avaient marqué le début de l'escalade, expliquait-on chez Commerzbank.

En outre, les craintes de diminution de la quantité de pétrole et de gaz acheminée vers l'Union européenne (UE) depuis la Russie semblaient exagérées. Des sanctions envers les activités pétrolière et gazière russes sont peu probables du fait de la dépendance considérable de l'Europe au pétrole et au gaz russes, poursuivaient les experts de Commerzbank.

De plus, après un hiver relativement doux dans une grande partie de l'Europe, les stocks énergétiques sont abondants et les météorologues prévoient un printemps chaud ce qui devrait limiter la demande, notaient les analystes.






Commenter Le pétrole baisse sur fond d'espoirs d'apaisement en Ukraine


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite