Menu
RSS
A+ A A-

Les cours bondissent en raison de la crise ukrainienne

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole bondissaient lundi en cours d'échanges européens, grimpant à des plus hauts en plusieurs mois, alors que la crise entre l'Ukraine et la Russie, grand exportateur mondial de pétrole et de gaz, menace de s'approfondir.

Vers 11H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 111,19 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 2,12 dollars par rapport à la clôture de vendredi. Vers 07H30 GMT, le Brent a atteint 111,41 dollars le baril, son niveau le plus élevé en séance depuis le 31 décembre dernier.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance grimpait de 1,53 dollar, à 104,12 dollars. Vers 00H25 GMT, le WTI a atteint 104,65 dollars le baril, son maximum en séance depuis le 23 septembre dernier.

"Le conflit entre la Russie et l'Ukraine sur la Crimée s'est notablement intensifié ce weekend, provoquant une hausse significative des prix du pétrole en ce début de semaine", expliquaient les économistes de Commerzbank.

Le Brent a ainsi atteint un plus haut en deux mois, tandis que le WTI a touché son niveau le plus élevé depuis plus de cinq mois.

Selon l'Agence internationale de l'Énergie (AIE), la Russie était en 2012 le deuxième producteur mondial de brut, derrière l'Arabie Saoudite et devant les États-Unis, avec une production représentant 12,6% de l'offre mondiale.

En janvier toutefois, la Russie a produit plus de 10 millions de barils par jour, soit plus que l'Arabie Saoudite, dont la production s'est montée à 9,62 millions de baril par jour selon l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

"La plus grosse partie des 5 millions de barils par jour de pétrole que la Russie exporte va en Europe, donc il n'est pas surprenant que le Brent ait augmenté à cause du conflit, même si le risque de réelles interruptions de livraison est limité", estimaient les économistes de Commerzbank.

"La Russie est au moins aussi importante quand il s'agit d'approvisionner l'Europe avec du gaz naturel, surtout que la plupart des gazoducs traversent le territoire ukrainien", ont-ils ajouté.

En 2012, la Russie était le deuxième producteur mondial de gaz naturel, selon les données collectées par l'Agence américaine d'information sur l'Énergie (EIA). Cette année-là, 76% des exportations russes de gaz naturel ont été dirigées vers l'Europe, principalement vers l'Allemagne, la Turquie, l'Italie, la France et le Royaume-Uni.

"Toutefois, les stocks de gaz naturel sont abondants après un hiver doux (en Europe), donc les peurs d'une restriction de l'offre sont exagérées", jugeait-on chez Commerzbank.

Enfin, l'Ukraine occupe une position géographique stratégique pour le transport des hydrocarbures russes.

"Dans le passé, des disputes entre la Russie et l'Ukraine sur l'offre de gaz naturel, son prix et des dettes ont donné lieu à des interruptions des exportations russes de gaz naturel à travers l'Ukraine", rappelle l'EIA dans sa note sur ce pays.

afp/jq



(AWP / 03.03.2014 12h31)




Commenter Les cours bondissent en raison de la crise ukrainienne

Commentaires   

+1 #1 jean hubert 03-03-2014 22:22
c encore une raison de plus pour augmenter le prix a la pompe.....pour quand la voiture électrique...as sez c assez.


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 18 août 2017 à 21:36

Le pétrole termine la semaine sur une très bonne note

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé vendredi sur une bonne note une semaine marquée par une hausse de la...

vendredi 18 août 2017 à 18:14

Le pétrole remonte dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché hésitant, après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 17:31

Pétrole: Pdvsa (public) paie les intérêts de sa dette

Caracas: La compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA a démenti vendredi les rumeurs d'un possible défaut de paiement, dans un contexte de profonde...

vendredi 18 août 2017 à 15:30

Le pétrole ouvre en petite hausse à New York à la fin d'une …

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en très légère hausse vendredi, à la fin d'une semaine de baisse au...

vendredi 18 août 2017 à 12:34

Le pétrole stable avant une nouvelle réunion de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, le marché hésitant après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 06:27

Le pétrole recule légèrement en Asie

séoul: Les cours du pétrole reculaient légèrement en Asie vendredi, les investisseurs ignorant la baisse des stocks de brut américain pour privilégier...

jeudi 17 août 2017 à 21:27

Le pétrole termine en hausse, hésitant entre stocks et produ…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi, à l'issue d'une séance hésitante au cours de laquelle les...

jeudi 17 août 2017 à 18:12

Le pétrole rebondit, le marché reste prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en fin d'échanges européens dans un marché incertain après des données contrastées sur les réserves...

jeudi 17 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, plombé par la …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant timorés au lendemain de l'annonce d'une...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite