Menu
RSS

le brut grimpe à de nouveaux sommets depuis l'été 2008

petrole_afp_londresLondres : Les cours du pétrole continuaient de grimper vendredi en cours d'échanges européens, évoluant à leurs plus hauts niveaux depuis l'été 2008, dans un marché soutenu par les tensions persistantes au Moyen-Orient et le report des élections au Nigeria.

 


Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai ressortait à 124,21 dollars, en hausse de 1,54 dollar par rapport à la clôture de jeudi. Vers 08H30 GMT, il a grimpé jusqu'à 124,45 dollars, un sommet depuis le 4 août 2008.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) progressait quant à lui de 1,19 dollar à 111,49 dollars, après avoir atteint 111,68 dollars, son plus haut niveau depuis septembre 2008.

"Un autre jour, et une nouvelle envolée des prix du pétrole... Tous les yeux restent tournés vers la Libye, et les nouvelles pour ceux qui espéraient une reprise rapide des exportations de brut libyen (par les rebelles) ne sont pas bonnes", observait David Hufton, analyste du courtier PVM.

"Les troupes du colonel Kadhafi attaquent et détruisent les infrastructures des champs pétroliers sous le contrôle des insurgés, les privant de leur unique source de financement", a-t-il expliqué.

Les combats entre insurgés et forces loyalistes de Mouammar Kadhafi se poursuivaient autour du port pétrolier de Brega (Est du pays), alors qu'à l'étranger les inquiétudes grandissent quant au risque d'un enlisement du conflit.

A Washington, le général américain Carter Ham, commandant des forces américaines pour l'Afrique, a estimé qu'il était peu probable que les rebelles parviennent à lancer un assaut sur Tripoli pour renverser le colonel Kadhafi.

Les investisseurs surveillaient par ailleurs la situation au Nigeria, membre comme la Libye de l'Organisation des pays producteurs de pétrole (Opep) et plus gros producteur d'or noir du continent africain.

La commission électorale indépendante du Nigeria a annoncé jeudi le troisième report des élections législatives dans certaines zones du pays, faute d'avoir réussi à régler des problèmes logistiques à temps pour le scrutin initialement prévu samedi.

"Le marché du pétrole est soutenu par l'inquiétude que ce processus électoral (et son report) ne conduisent à une vague de violences dans le pays, entraînant des perturbations de la production pétrolière, ce qui a déjà été le cas à plusieurs reprises lors d'élections précédentes dans le pays", expliquait Filip Petersson, expert de la banque suédoise SEB.

La production nigériane (environ 2,1 millions de barils par jour) est d'autant plus surveillée par les investisseurs qu'elle est d'une qualité équivalente au brut libyen, très léger en soufre et prisé des raffineurs, alors que les exportations libyennes sont au point mort en raison du conflit.

"Cependant, les cours du brut se sont fortement envolés au cours des derniers jours, avec une progression de 10% sur la semaine, ce qui laisse la porte ouverte à d'éventuelles prises de bénéfices", tempérait M. Petersson.

"Aucun signe substantiel de troubles importants au Nigeria n'est encore apparu, et si ces violences attendues ne se concrétisent pas, la prime de risque qui grossit les cours pourrait fort bien disparaître", a-t-il estimé.

rp

(AWP/08 avril 2011 13h00)

Commenter le brut grimpe à de nouveaux sommets depuis l'été 2008

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 23 juin 2017 à 21:05

Le pétrole se reprend un peu à la fin d'une dure semaine

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse vendredi, parvenant à se reprendre un peu à la fin...

vendredi 23 juin 2017 à 18:11

Le pétrole essaie de se reprendre après sa récente faiblesse

Londres: Les prix du pétrole évoluaient en légère hausse vendredi en fin d'échanges européens, essayant péniblement de se maintenir en hausse sur...

vendredi 23 juin 2017 à 15:44

Le pétrole se stabilise à la fin d'une mauvaise semaine

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en très légère hausse vendredi, se stabilisant à la fin d'une semaine difficile durant...

vendredi 23 juin 2017 à 12:24

Le pétrole tente timidement de se reprendre

Londres: Les prix du pétrole tentaient de poursuivre vendredi lors des échanges européens leur timide rebond entamé jeudi après la dégringolade subie...

vendredi 23 juin 2017 à 10:48

France: le gouvernement va interdire tout nouveau permis d'e…

Paris: Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique, a annoncé vendredi que le gouvernement allait présenter d'ici l'automne une loi visant à...

vendredi 23 juin 2017 à 07:48

Le pétrole remonte timidement en Asie

Hong kong: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, vendredi en Asie, poursuivant une remontée amorcée la veille après avoir...

jeudi 22 juin 2017 à 20:57

Pause dans le plongeon du pétrole

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement monté jeudi, marquant une pause dans la dégringolade qu'ils ont subie depuis fin...

jeudi 22 juin 2017 à 17:56

Le pétrole se reprend un peu mais reste très affaibli

Londres: Les cours du pétrole se reprenaient un peu jeudi en fin d'échanges européens, mais restaient proches du plus bas en plus...

jeudi 22 juin 2017 à 15:41

Pétrole: les réductions de l'offre à leur plus haut niveau e…

Koweït: Le ministre koweïtien du Pétrole Essam al-Marzouk a annoncé jeudi que la conformité des pays producteurs aux réductions de l'offre avait...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite