Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole monte, dopé par le recul des stocks de brut de Cushing

prix-du-petrole New YorkNew York: Le pétrole s'est apprécié mercredi à New York, soutenu par une progression moins importante que prévu des stocks de brut aux Etats-Unis et le recul des réserves du terminal pétrolier de Cushing, des signes jugés encourageants pour la demande en or noir.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en avril, a gagné 76 cents, à 102,59 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril a fini quasi stable à 109,52 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en très légère hausse de 1 cent par rapport à la clôture de mardi.


La parution du rapport hebdomadaire du Département de l'Energie américain (DoE) a redonné de la vigueur aux prix du brut coté à New York dans la matinée en faisant état de chiffres de bon augure pour la demande du premier consommateur de brut de la planète.

Les réserves de brut du pays ont enregistré une hausse largement moins importante que prévu, progressant de 100.000 barils, soit huit fois moins que prévu en moyenne par les analystes.

Plus fondamentalement, le DoE a montré que les stocks continuaient à décroître au terminal pétrolier de Cushing, dans l'Oklahoma, ce qui a soutenu les cours, a relevé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Les réserves du terminal pétrolier de Cushing, qui servent de référence au WTI, ont à nouveau reculé la semaine dernière, diminuant de 1,1 million de barils par rapport à la semaine précédente, à 34,8 millions de barils.

En raison de l'inadéquation des infrastructures d'acheminement de brut, ces stocks avaient gonflé à des niveaux record l'an dernier, pesant sur les cours du pétrole américain. Mais depuis la mise en route en janvier d'une extension de la partie sud de l'oléoduc Keystone, l'acheminement de volumes croissants de brut jusqu'aux raffineries du golfe du Mexique a permis d'entamer une décongestion progressive de ce terminal.

Le nouveau recul de ces stocks est un nouveau signe que le WTI est en route vers une normalisation en tant que brut mondial de référence aux côtés du Brent, comme le montre la baisse croissante de l'écart entre ses prix et ceux du brut londonien, a commenté Matt Smith, analyste en matières premières de Schneider Electric.

La différence des prix entre les prix du WTI et du Brent évolue depuis lundi à des niveaux plus vus depuis début octobre, a relevé Bob Yawger, de Mizuho Securities.

D'autre part, bien que les réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) aient légèrement augmenté de 300.000 barils, mettant contre toute attente un terme à une série de six semaines de recul consécutives, elles restent en chute de 9,0% sur un an.

La demande en produits distillés continue à être forte en raison des températures très froides que connaissent les Etats-Unis par vagues successives depuis le début de l'année, a précisé M. Lipow. Et cela devrait durer puisque l'on prévoit encore une dizaine de jours d'un tel climat, a-t-il ajouté.






Commenter Le pétrole monte, dopé par le recul des stocks de brut de Cushing


Les Stocks de pétrole brut

  - Voir tous les rapports hebdomadaires des stocks de brut

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 18 août 2017 à 21:36

Le pétrole termine la semaine sur une très bonne note

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé vendredi sur une bonne note une semaine marquée par une hausse de la...

vendredi 18 août 2017 à 18:14

Le pétrole remonte dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché hésitant, après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 17:31

Pétrole: Pdvsa (public) paie les intérêts de sa dette

Caracas: La compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA a démenti vendredi les rumeurs d'un possible défaut de paiement, dans un contexte de profonde...

vendredi 18 août 2017 à 15:30

Le pétrole ouvre en petite hausse à New York à la fin d'une …

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en très légère hausse vendredi, à la fin d'une semaine de baisse au...

vendredi 18 août 2017 à 12:34

Le pétrole stable avant une nouvelle réunion de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, le marché hésitant après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 06:27

Le pétrole recule légèrement en Asie

séoul: Les cours du pétrole reculaient légèrement en Asie vendredi, les investisseurs ignorant la baisse des stocks de brut américain pour privilégier...

jeudi 17 août 2017 à 21:27

Le pétrole termine en hausse, hésitant entre stocks et produ…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi, à l'issue d'une séance hésitante au cours de laquelle les...

jeudi 17 août 2017 à 18:12

Le pétrole rebondit, le marché reste prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en fin d'échanges européens dans un marché incertain après des données contrastées sur les réserves...

jeudi 17 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, plombé par la …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant timorés au lendemain de l'annonce d'une...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite