Menu
RSS
A+ A A-

Angola: la compagnie nationale de pétrole Sonangol se retire d'Irak

prix-du-petrole luandaluanda: La compagnie pétrolière angolaise Sonangol a annoncé mardi à Luanda son retrait d'Irak en raison de la situation politique du pays et alors que la production angolaise annuelle a baissé de 1,1% en 2013 par rapport à l'année précédente.
Actuellement, notre plan d'action en Irak consiste à solder tous les comptes et à régler toutes les questions afin de permettre notre retrait du pays, a indiqué Anabela Fonseca, membre du conseil d'administration de Sonangol, lors de la présentation des résultats annuels du groupe.

Au niveau interne, ce retrait est déjà décidé. En ce moment, un audit technique et financier est mené pour engager notre sortie sans violer les obligations contractuelles que nous avons vis-à-vis du gouvernement irakien, a-t-elle ajouté.

L'an dernier, Sonangol, opérateur des deux champs Qayara et Najmah dans la province de Ninive, au sud de Mossoul, n'a pu mener aucune activité en raison des nombreux conflits dans la zone et des problèmes de sécurité, liés notamment à la présence d'Al-Qaïda.

Le groupe angolais avait signé fin 2009 un contrat avec l'Irak en vue de l'exploitation des deux champs, annonçant un investissement de deux milliards de dollars pour développer la zone de Qayara.

Sonangol a déjà reçu des sollicitations pour l'achat de ses participations dans ces champs, a assuré Francisco de Lemos, président du conseil d'administration du groupe.

Cette sortie d'Irak intervient deux ans après l'annonce en 2012 du retrait d'Iran en raison des sanctions internationales prises contre le pays. Sonangol reste présent à Cuba, au Venezuela, au Brésil et dans le Golfe du Mexique.

Le groupe angolais a par ailleurs présenté des résultats 2013 en baisse, avec une diminution de sa production de 1,1% par rapport à 2012, à 1,715 million de barils par jour (mbj) contre 1,729 mbj en 2012.

Cette baisse, provoquée majoritairement par une chute de la production en novembre 2013, intervient après une croissance de la production de 4,5% en 2012, qui avait mis fin à trois années consécutives de diminution.

Les concessions pétrolières du bloc 0, opéré par Chevron, du bloc 15, opéré par Esso, du bloc 17, exploité par Total, et du bloc 18, exploité par British Petroleum, expliquent en grande partie la réduction de la production, a indiqué M. de Lemos, ajoutant que Sonangol maintient toutefois son objectif de 2 mbj pour 2015.

Sonangol est l'unique propriétaire des blocs pétroliers angolais qui sont exploités principalement par les groupes internationaux dont Total, BP, Chevron, ENI ou Statoil.

em/clr/az

CHEVRON

ESSO SOCIETE ANONYME FRANCAISE

TOTAL

BP

ENI

STATOIL






Commenter Angola: la compagnie nationale de pétrole Sonangol se retire d'Irak


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite