Menu
RSS
A+ A A-

Forages pétroliers: Seadrill entrevoit un rebond après 2015

prix du petrole norvègeOslo: Le groupe de forages pétroliers en mer Seadrill a présenté mardi des résultats marqués par le ralentissement des investissements des compagnies pétrolières, mais a dit entrevoir un rebond après 2015.
Les perspectives de court terme pour les unités flottantes sont influencées par la faiblesse de l'activité provoquée par la réduction par les "majors" de leurs dépenses d'investissements, note Seadrill dans son rapport.

A cet égard, 2014 et 2015 pourraient afficher une moindre augmentation du niveau d'activité par rapport à ce qui était prévu auparavant, ajoute-t-il.

Soucieuses de renforcer leurs liquidités face à une envolée des coûts de production, les compagnies pétrolières tendent actuellement à réfréner leurs investissements, ce qui pèse sur les résultats des groupes de services pétroliers.

Nous avons vu de nombreux exemples où des +majors+ réduisent leurs dépenses, surtout dans l'exploration et dans des zones de production où les coûts sont élevés, comme la production à terre en Amérique du Nord, explique le groupe contrôlé par le milliardaire chypriote d'origine norvégienne John Fredriksen.

Sur fond de refonte des budgets, les dépenses dans leur ensemble ont tendance à ralentir. Par ricochet, la demande d'unités de forage en mer est repoussée vers 2015-2016, ajoute-t-il.

Immatriculé aux Bermudes mais coté à la Bourse d'Oslo, Seadrill a certes gagné plus d'argent l'an dernier, avec un bénéfice net de 2,65 milliards de dollars (1,93 milliard d'euros), multiplié par plus de deux par rapport à celui de 2012 (1,12 milliard de dollars), mais cet exercice avait été par des éléments exceptionnels.

Le chiffre d'affaires a augmenté de 18%, à 5,28 milliards.

Mais les résultats du dernier trimestre ont quelque peu déçu les attentes des analystes.

Invoquant des défis opérationnels et l'absence d'entrée de nouvelles plateformes dans la flotte, Seadrill dit s'attendre pour le premier trimestre à un excédent brut d'exploitation (Ebitda) équivalent ou légèrement inférieur à celui du quatrième trimestre, lequel est ressorti à 768 millions de dollars.

A compter du deuxième trimestre et sur le reste de l'année, l'Ebitda devrait repartir à la hausse avec l'arrivée progressive de cinq nouvelles unités de forage.

Sur les moyen et long termes, (le besoin d'un nombre accru de plateformes pour la production offshore, NDLR) jouera en faveur des compagnies de forage, assure le groupe.

phy/amp/ggy

SEADRILL






Commenter Forages pétroliers: Seadrill entrevoit un rebond après 2015


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

mercredi 22 novembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, les réserves de brut des états-Unis auraie…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens alors que la fédération américaine professionnelle de l'API a estimé que...

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite