Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole finit en baisse, déçu par le rapport sur les stocks US

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole new-yorkais se sont repliés jeudi à New York, dans un marché surpris par la baisse moins forte que prévu des stocks de produits distillés aux Etats-Unis malgré un hiver rigoureux et déçu par un indicateur chinois.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mars, dont c'était le dernier jour de cotation, a perdu 39 cents, à 102,92 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril a fini à 110,30 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en baisse de 17 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Le rapport du département américain de l'Energie (DoE) sur les réserves de pétrole aux Etats-Unis, considéré comme un bon baromètre de la demande du premier consommateur de brut au monde, s'est avéré assez baissier, a commenté John Kilduff, de Again Capital.

En effet, si les stocks de brut ont progressé un peu moins fortement que prévu au cours de la semaine achevée le 14 février aux Etats-Unis, d'un million de barils seulement contre des attentes d'une hausse presque double, les réserves de produits distillés ont enregistré un recul six fois moins prononcé que prévu, de 300.000 barils.

Outre le gazole, ces stocks incluent le fioul de chauffage et sont très surveillés alors que les Etats-Unis connaissent cette année un hiver particulièrement rigoureux.

D'autre part, la hausse moins prononcée que prévu de la demande en produits distillés, de 4,4% en glissement annuel, et la baisse de la demande en essence, de 1,1%, ont été accueillies fraîchement par le marché, au vu des conditions météorologiques très rudes aux Etats-Unis la semaine dernière.

La demande en chauffage va peu à peu perdre sa capacité à porter les prix du brut, a estimé John Kilduff. Le printemps va bien finir par arriver.

Par ailleurs, les cours du brut ont souffert de l'annonce de la contraction de production manufacturière en Chine en février, à son plus bas niveau en sept mois selon un indicateur de la banque HSBC.

Cet indicateur morose sur la Chine, premier importateur mondial de pétrole et l'un des principaux moteurs de croissance de la demande mondiale d'or noir, refroidit un marché des produits pétroliers en grande forme depuis quelques jours, a remarqué Phil Flynn, de Price Futures Group.

Le WTI, dopé, outre l'hiver, par un regain de tensions géopolitiques dans plusieurs pays producteurs de pétrole comme la Libye, le Soudan du Sud ou le Venezuela, avait clôturé la veille à son plus haut niveau depuis le 8 octobre.

Mais de nouveaux signes de faiblesse dans les marchés émergents pourraient tempérer les gains du marché, a souligné Phil Flynn.






Commenter Le pétrole finit en baisse, déçu par le rapport sur les stocks US


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, les réserves de brut des états-Unis auraie…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens alors que la fédération américaine professionnelle de l'API a estimé que...

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite