Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole grimpe, porté par des tensions géopolitiques

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole montaient franchement mardi en fin d'échanges européens, stimulés par la persistance de l'hiver rigoureux aux États-Unis, des tensions géopolitiques dans plusieurs pays producteurs de brut et un dollar faible.
Vers 17H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 109,88 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 70 cents par rapport à la clôture de lundi. Vers 16H45 GMT, le Brent a touché un plus haut depuis le début de l'année, à 110,03 dollars.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mars gagnait 1,48 dollar, à 101,78 dollars, ce qui constituait son niveau le plus élevé depuis quatre mois.

La poursuite du temps froid (aux États-Unis) soutient toujours les prix du pétrole, expliquait Michael Hewson, analyste de CMC Markets.

Une nouvelle tempête aux États-Unis devrait maintenir la demande pour le chauffage à un niveau élevé et provoquer un déclin supplémentaire des stocks déjà sérieusement diminués de produits distillés pour le chauffage et de gaz naturel, abondaient les experts de Commerzbank.

L'hiver très rigoureux que connaissent les États-Unis alimente en effet une hausse de la demande de produits distillés, dont les stocks sont en chute de 10,2% sur un an selon les dernières données du département américain à l'Énergie (DoE).

La multiplication de tensions dans des pays producteurs de brut était également responsable de la hausse des prix du pétrole, selon des analystes.

Ainsi, alors que la production pétrolière en Libye reste altérée par divers mouvements de protestation, des rebelles ont pris le contrôle de l'État du Haut-Nil dans le Soudan du Sud, qui contrôle la moitié des capacités de production pétrolière du pays, soulignait Addison Armstrong, chez Tradition Energy.

Le Soudan du Sud est le théâtre de combats entre l'armée loyale au président, Salva Kiir, et une rébellion regroupée derrière son ex-vice président, Riek Machar, depuis le 15 décembre.

Les troubles au Venezuela, détenteur avec l'Arabie Saoudite des plus grandes réserves pétrolières au monde, étaient également de nature à inquiéter les investisseurs.

Partisans et opposants du président vénézuélien, Nicolas Maduro, sont appelés à manifester mardi à Caracas, six jours après de violentes échauffourées qui avaient fait trois morts et plus de 60 blessés dans la capitale.

Enfin, la faiblesse de la monnaie américaine soutenait également les cours du brut, en rendant le baril libellé en dollars moins coûteux pour les investisseurs munis d'autres devises.






Commenter Le pétrole grimpe, porté par des tensions géopolitiques


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite