Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole monte après un rapport mitigé sur les stocks américains

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, après un rapport mitigé sur les stocks pétroliers américains, montrant une hausse des réserves de brut mais une chute des stocks au terminal pétrolier de Cushing.
Vers 17H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars valait 108,71 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, grappillant 3 cents par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange(Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance gagnait 76 cents, à 100,70 dollars. Vers 16H00 GMT, le WTI est monté jusqu'à 101,38 dollars le baril, son niveau le plus élevé depuis quatre mois.

Selon les chiffres du département américain de l'Énergie (DoE) publiés mercredi, les stocks américains de pétrole brut ont progressé de 3,3 millions de barils lors de la semaine terminée le 7 février, alors que les analystes tablaient en moyenne sur une hausse de 2,5 millions de barils.

Les réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont, elles, reculé de 700.000 barils, soit beaucoup moins que la baisse de 2,1 millions de barils anticipée par les analystes.

Ces réserves restent toutefois en chute de 10,2% sur un an, la demande pour ces produits ayant été dopée par l'hiver particulièrement rigoureux aux États-Unis.

Les stocks d'essence ont de leur côté perdu 1,9 million de barils, alors que les experts tablaient en moyenne sur une baisse beaucoup moins prononcée, de 200.000 barils.

L'élément positif du rapport aux yeux des analystes est le recul de 2,7 millions de barils des réserves au terminal pétrolier de Cushing (Oklahoma, centre-sud des États-Unis).

En raison de problèmes logistiques, ces stocks, qui servent de référence au WTI, ont gonflé à des niveaux record l'an dernier, pesant sur les cours du pétrole américain.

Mais la mise en route en janvier d'une extension de la partie sud de l'oléoduc Keystone a permis de décongestionner Cushing en permettant d'acheminer beaucoup plus de brut jusqu'aux raffineries du golfe du Mexique.

Par ailleurs, les cours du brut restaient soutenus par les chiffres sur les importations chinoises de brut en janvier publiés mercredi par les autorité chinoises.

En effet, la Chine a importé des quantités records de brut en janvier, soit 6,63 millions de barils, en hausse de 12% en rythme annuel, soulignaient les économistes de Commerzbank.

Ces chiffres signalent une demande de pétrole étonnement robuste en Chine, ce qui devrait écarter les inquiétudes d'un affaiblissement du dynamisme de la demande dans le pays, ajoutaient-ils.

La deuxième puissance économique mondiale est devenue au dernier trimestre 2013 le premier importateur mondial de brut, dépassant les États-Unis. La Chine est également l'un des principaux facteurs de croissance de la demande de pétrole dans le monde, avec les autres grands pays émergents.






Commenter Le pétrole monte après un rapport mitigé sur les stocks américains


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 15:23

Le pétrole progresse, s'inquiétant des conséquences d'une fu…

New York: Le pétrole new-yorkais a débuté la séance en hausse vendredi, la fermeture depuis plusieurs jours d'un oléoduc reliant le Canada...

vendredi 24 novembre 2017 à 13:27

Le pétrole grimpe, l'oléoduc Keystone perturbe l'offre nord-…

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, alors qu'un oléoduc majeur qui relie le Canada et les États-Unis...

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

Pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite