Menu
RSS
A+ A A-

Total confiant sur sa production après une année plombée par l'exploration

prix-du-petrole ParisParis: Total a vu ses bénéfices chuter en 2013, plombés par des charges d'exploration plus élevées et la mauvaise performance du raffinage, mais le géant pétrolier continue de tabler sur une progression de sa production future d'hydrocarbures.
Total a accusé en 2013 une baisse de 20% de son bénéfice net, à 8,4 milliards d'euros, pour un chiffre d'affaires de 189,5 milliards d'euros (-5%), en raison d'une perte liée à une cession de participation dans un projet de sable bitumineux au Canada.

Le bénéfice net ajusté, mesure très suivie dans le secteur et qui exclut certains éléments volatils, a suivi le même mouvement, avec un repli de 12% à 10,7 milliards d'euros.

Cette chute s'explique par une légère diminution du prix du baril, conjuguée à la hausse des charges d'exploration, conséquence de l'ambitieux programme de forage dans lequel le groupe s'est lancé pour compenser le déclin de la production de gisements dits matures.

La production a malgré tout stagné à 2,29 millions de barils par jour, pénalisée notamment par l'arrêt à l'automne du gisement pétrolier géant de Kachagan, au Kazakhstan, à la suite d'une fuite de gaz.

Ce recul de la production de pétrole a pu être compensé par la progression de l'extraction de gaz, mais cette dernière est moins juteuse.

Malgré tout, Total continue à miser sur une augmentation progressive du nombre de barils produits à l'horizon 2017 et au-delà, grâce au lancement de projets en Afrique, au Canada, en Russie et au Brésil.

Le groupe prévoit 2,6 millions de barils par jour en 2015 et un potentiel de 3 millions en 2017.

Le budget d'exploration devrait rester stable à 2,8 milliards de dollars cette année, contre 2,5 milliards en 2012, avec des forages à forts enjeux au Brésil, en Angola, en Côté d'Ivoire et en Afrique du Sud.

Dividende revu à la hausse

En revanche, le pétrolier a confirmé son intention de réduire ses coûts opératoires et ses investissements organiques. Ces derniers devraient s'établir à 26 milliards de dollars cette années, contre 28 milliards en 2013.

Ces nouveaux projets et la baisse des investissements entraîneront une hausse de la trésorerie disponible du groupe qui devrait s'élever à 15 milliards de dollars avant dividende en 2017, contre 2,6 milliards l'an dernier.

Total a également vendu pour 13 milliards d'actifs non stratégiques en 2013, dans le cadre d'un programme de cessions de 15 à 20 milliards de dollars pour 2012-2014, un objectif qu'il espère atteindre voire dépasser.

Autre facteur négatif pour les résultats du groupe: le mauvais environnement du raffinage européen, avec une marge de 17,9 dollars la tonne, soit moitié moins qu'en 2012.

Premier raffineur d'Europe, qui exploite cinq des huit raffineries en activité en France, Total avait dit en décembre s'attendre à une perte d'environ 500 millions d'euros pour sa branche raffinage-pétrochimie, en raison notamment de la concurrence internationale, du Moyen-Orient mais aussi des Etats-Unis.

Il a néanmoins pu limiter la casse grâce à la restructuration de ses activités dans l'aval, qui a permis de dégager des synergies grâce au rapprochement du raffinage et de la chimie.

Malgré ces performances inférieures aux attentes, Total a prévu d'augmenter son dividende au titre de 2013, à 2,38 euros par action, contre 2,34 euros l'année précédente, soit une hausse de 1,7%.

C'est sur cette note positive que s'attardait la Bourse de Paris mercredi: l'action gagnait 0,91% à 43,98 euros à 11H10 (10H10 GMT), dans un marché en hausse de 0,72%.

mpa/bpi/pre

TOTAL






Commenter Total confiant sur sa production après une année plombée par l'exploration


La Production de pétrole dans le monde


dimanche 10 décembre 2017

Pétrole: le Koweït s'attend à un rééquilibrage du marché à l…

Koweït: Le ministre koweïtien du pétrole Essam al-Marzouk a déclaré dimanche que le marché international du pétrole brut devrait se rééquilibrer au...

lundi 04 décembre 2017

Une hausse de la production de pétrole pourrait être abordée…

Ryad: Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a suggéré lundi que les principaux pays producteurs de pétrole pourraient commencer en juin...

vendredi 01 décembre 2017

Pétrole : les baisses de l'Opep et de la Russie profitent au…

Vienne: L'alliance entre l'Arabie Saoudite et la Russie pour contrôler le marché pétrolier est raffermie après l'accord sur le prolongement des baisses...

jeudi 30 novembre 2017

Pétrole: l'Opep prolonge ses quotas, malgré les tensions

Vienne: L'Opep et ses partenaires, dont la Russie, ont décidé jeudi de prolonger leurs quotas de production de pétrole jusqu'à fin 2018...

lundi 27 novembre 2017

Brésil: le champ de pétrole Libra entre en production (Total…

Paris: La production de pétrole a débuté sur le gisement géant de Libra, situé en eaux très profondes au large du Brésil...

mardi 21 novembre 2017

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 14 novembre 2017

Pétrole: l'AIE révise légèrement à la baisse l'augmentation …

Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a annoncé mardi qu'elle révisait légèrement à la baisse ses prévisions de croissance de la demande...

lundi 13 novembre 2017

L'Irak veut plus que doubler la production de pétrole à Kirk…

Kirkouk (irak): Le ministre irakien du Pétrole Jabbar al-Louaïbi a affirmé lundi vouloir plus que doubler la production de pétrole de Kirkouk...

lundi 13 novembre 2017

Pétrole: les signes d'un rééquilibrage se confirment (Opep)

Paris: Le marché pétrolier montre des "signes croissants" de "rééquilibrage", a jugé lundi l'Opep, qui a une nouvelle fois révisé ses prévisions...


-Voir toutes les actualités de la production de pétrole

La Compagnie pétrolière française Total

Brésil: le champ de pétrole Libra entre en production (Total)

lundi 27 novembre 2017

Paris: La production de pétrole a débuté sur le gisement géant de Libra, situé en eaux très profondes au large du Brésil, a annoncé lundi le groupe français Total, qui en détient 20%.


-Voir les actualités de la compagnie pétrolière Total

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 12 décembre 2017 à 18:19

Le pétrole recule sur des prises de bénéfices après la ferme…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après trois séances de hausse dues en grande partie à une...

mardi 12 décembre 2017 à 15:21

Le pétrole porté à l'ouverture à New York par un problème en…

New York: Le pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture mardi, encore soutenu par la fermeture d'un important oléoduc en mer du Nord de...

mardi 12 décembre 2017 à 14:17

La Banque mondiale ne financera plus l'exploration et l'expl…

Paris: La Banque mondiale arrêtera de financer après 2019 l'exploration et l'exploitation de pétrole et de gaz, a-t-elle annoncé mardi à l'occasion...

mardi 12 décembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, le Brent dopé par une fuite d'oléoduc en m…

Londres: Les prix du pétrole montaient encore mardi en cours d'échanges européens dans un marché perturbé par la fuite de l'important oléoduc...

mardi 12 décembre 2017 à 06:13

Le pétrole continue d'avancer en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper mardi en Asie, en particulier le contrat européen qui dépasse les 65 dollars pour...

lundi 11 décembre 2017 à 21:11

Le pétrole soutenu par la fermeture d'un oléoduc en mer du N…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en hausse lundi, clôturant à son plus haut niveau à Londres depuis plus de deux...

lundi 11 décembre 2017 à 18:12

Le pétrole de Brent au plus haut depuis 2015 avec la fermetu…

Londres: Le cours du pétrole de Brent, référence européenne, a atteint lundi en fin d'échanges européens son plus haut niveau depuis juin...

lundi 11 décembre 2017 à 16:40

France: les prix des carburants à la pompe reculent

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 11 décembre 2017 à 15:37

Le pétrole, poussé par une explosion à New York, ouvre en lé…

New York: Le pétrole new-yorkais montait légèrement à l'ouverture lundi, le marché faisant preuve d'un peu de fébrilité après de premières informations...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite