Menu
RSS
A+ A A-

Gisement géant de Kachagan: pas de date de redémarrage

prix-du-petrole ParisParis: Aucune date n'est prévue pour redémarrer la production du gisement pétrolier géant de Kachagan, en mer Caspienne, arrêtée depuis octobre 2013 en raison d'une fuite sur un gazoduc, a indiqué mercredi le PDG de Total, l'un des cinq grands partenaires de ce projet.
Il est trop tôt pour prévoir une date de redémarrage, a déclaré Christophe de Margerie lors de la présentation à la presse des résultats annuels de Total.

L'arrêt du gisement kazakh, considéré comme l'une des plus importantes découvertes d'hydrocarbures de ces 40 dernières années, a pesé en 2013 sur la production d'hydrocarbures du géant pétrolier français, qui a stagné.

J'espère que les problèmes que nous vivons aujourd'hui ne vont plus perdurer, c'est quand même du très court terme, a poursuivi M. de Margerie, en soulignant que réparer le pipe (gazoduc, NDLR), ça va être fait.

La difficulté réside plutôt, selon lui, dans les prévisions de montée en puissance de la production, qui doit en théorie atteindre progressivement 370.000 barils par jour en 2015, puis un plateau de pleine production de 1,5 million de barils/jour.

Le problème, ce sera plutôt combien il faudra payer pour monter dans les phases suivantes. (...) C'est ça notre véritable challenge pour les années à venir, a dit M. de Margerie.

Total dit avoir déjà déboursé environ 8 milliards de dollars dans le projet, qu'il détient avec Eni, ExxonMobil, Shell, la société kazakhe KazMunaigas (chacun à hauteur de 16,81%), ainsi que le japonais Inpex (7,56%) et le chinois CNPC (8,33%).

Combien on a dépensé dans le projet? Trop, a commenté le PDG de Total. Mais la taille des réserves et les développements qui ont déjà été faits nous permettent de récupérer l'ensemble de nos coûts, c'est pour ça qu'il n'y a pas d'impairment (dépréciations, NDLR) sur la durée de vie de la concession, qui est initialement de 35 ou 40 ans.

Kachagan avait produit ses premiers barils le 11 septembre 2013. Mais la production avait été interrompue une première fois le 24 septembre à cause d'une fuite sur la partie terrestre du gazoduc relié au gisement. La production avait repris le 6 octobre, atteignant 79.000 barils par jour deux jours plus tard.

Mais le 9 octobre, une nouvelle fuite sur le gazoduc terrestre avait provoqué l'arrêt de la production et le lancement de nouvelles inspections.

mpa/fpo/ggy

TOTAL

ENI

EXXONMOBIL

ROYAL DUTCH SHELL PLC

INPEX






Commenter Gisement géant de Kachagan: pas de date de redémarrage


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

Pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite