Menu
RSS
A+ A A-

Le brut new-yorkais hésite après un rapport sur l'emploi en demi-teinte

prix-du-petrole New YorkNew York: Le prix du baril de pétrole coté à New York évoluait autour de l'équilibre peu après l'ouverture vendredi, les investisseurs hésitant sur la direction à prendre après un rapport en demi-teinte sur l'emploi américain.

Vers 14H20 GMT/15h20 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars grappillait 2 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) et s'échangeait à 97,86 dollars.

Le taux de chômage aux Etats-Unis a poursuivi son recul en janvier, baissant de 0,1 point de pourcentage par rapport à décembre pour s'établir à 6,6% grâce à un rebond des créations d'emplois, selon les chiffres officiels publiés vendredi par le département du Travail.

Mais ce rebond est beaucoup moins fort qu'espéré: 113'000 emplois nets ont été créés alors que les analystes attendaient, dans leur prévision médiane, 175'000 créations d'emplois.

Ces chiffres sont à priori "plutôt de nature à faire baisser les prix du brut et des produits raffinés", remarquait John Kilduff d'Again Capital.

Ils sont d'une part de mauvaise augure pour la consommation énergétique.

De plus, "ils confortent l'idée que les inquiétudes sur un ralentissement de la croissance dans les pays émergents pourrait s'étendre au monde entier", soulignait-il.

Mais parallèlement "les investisseurs se rendent bien compte que le temps particulièrement mauvais en janvier a pu jouer un rôle important" en freinant l'activité, relevait John Kilduff.

Surtout, "ils s'interrogent sur l'effet que cela pourrait avoir sur la politique monétaire américaine. La Fed (Réserve fédérale) va-t-elle décider de suspendre le ralentissement de son programme de soutien à l'économie", qui a tendance à favoriser les actifs jugés plus risqués comme les matières premières, "ou va-t-elle le continuer?"

Mais pour Matt Smith, auteur de la lettre d'informations The Daily Distillation, "la vérité est que cette nouvelle n'aura probablement pas d'impact sur la trajectoire décidée par la Fed concernant le durcissement progressif de sa politique monétaire".

Le président de l'antenne locale de la Fed de Dallas, Richard Fisher, a d'ailleurs indiqué sur la chaîne d'informations financières CNBC après la publication du rapport que l'institution n'était pas influencée "par un seul chiffre".

Autre source d'interrogation pour les acteurs du marché selon Matt Smith: ils se demandent si le fait que l'hiver particulièrement rigoureux que traversent actuellement les Etats-Unis stimule la demande en fioul de chauffage compense suffisamment le fait que les températures extrêmes ralentissent les opérations de maintenance dans les raffineries et provoquent en conséquent une baisse de la demande de brut.

afp/rp



(AWP / 07.02.2014 15h50)




Commenter Le brut new-yorkais hésite après un rapport sur l'emploi en demi-teinte


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

mercredi 22 novembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, les réserves de brut des états-Unis auraie…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens alors que la fédération américaine professionnelle de l'API a estimé que...

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite