Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole finit en nette baisse à New York, après un mauvais chiffre aux USA

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont nettement chuté lundi à New York, plombés par de mauvais indicateurs manufacturiers aux États-Unis et en Chine jugés inquiétants pour la demande des deux premiers consommateurs de pétrole de la planète.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mars a perdu 1,06 dollar, à 96,43 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars a fini à 106,04 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en baisse de 36 cents par rapport à la clôture de vendredi. Le Brent était tombé vers 16H15 GMT à 105,40 dollars, son plus bas niveau depuis le 11 novembre dernier.

Hésitants à l'ouverture, les prix du pétrole se sont orientés nettement à la baisse en cours de matinée, dans le sillage de Wall Street, après la parution d'un chiffre très surveillé sur l'activité manufacturière aux Etats-Unis.

Ce chiffre était bien pire que les prévisions les plus pessimistes des analystes, et il est évident qu'après les mauvais chiffres en Chine, cela a lourdement pesé sur les prix du brut, a relevé Bob Yawger, de Mizuho Securities.

L'activité des industries manufacturières américaine a nettement ralenti son expansion en janvier, chutant de 5,2 points de pourcentage par rapport à décembre, à 51,3%, alors que les analystes tablaient sur un léger retrait, à 56 contre 56,5% en décembre.

Les États-Unis sont le premier consommateur mondial de brut, et absorbent un cinquième de la production mondiale d'or noir.

La Chine a de son côté confirmé le ralentissement de sa production manufacturière en janvier à son plus bas niveau en six mois, un signe également de mauvais augure pour la demande en or noir du deuxième consommateur mondial en brut.

L'indice PMI des directeurs d'achat calculé par la Fédération chinoise de la logistique et des achats (CFLP), une organisation gouvernementale, s'établit à 50,5 en janvier, après 51,0 en décembre et 51,4 en novembre. Un chiffre supérieur à 50 marque une expansion de l'activité manufacturière, tandis qu'un indice inférieur à ce seuil signale une contraction.

Les perspectives de la demande mondiale ne sont plus les mêmes que celles sur lesquelles le marché pariait il y a peu encore, a estimé M. Yawger. Et les chiffres manufacturiers sont très regardés sur le marché du brut car une grande partie de la consommation énergétique vient des industries, a-t-il noté.






Commenter Le pétrole finit en nette baisse à New York, après un mauvais chiffre aux USA


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 18:17

Le pétrole monte, l'oléoduc Keystone reste paralysé

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en fin d'échanges européens, le WTI américain profitant en particulier d'une perturbation régionale de l'offre...

vendredi 24 novembre 2017 à 15:23

Le pétrole progresse, s'inquiétant des conséquences d'une fu…

New York: Le pétrole new-yorkais a débuté la séance en hausse vendredi, la fermeture depuis plusieurs jours d'un oléoduc reliant le Canada...

vendredi 24 novembre 2017 à 13:27

Le pétrole grimpe, l'oléoduc Keystone perturbe l'offre nord-…

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, alors qu'un oléoduc majeur qui relie le Canada et les États-Unis...

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

Pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite