Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole hésite à New York, après un indicateur chinois inquiétant

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole oscillaient autour de l'équilibre lundi à New York, les courtiers hésitant entre de bonnes perspectives de demande en brut aux Etats-Unis et des craintes liées à un ralentissement de l'économie chinoise.
Vers 14H20 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mars cédait 2 cents, à 97,47 dollars.

Le marché du pétrole mondial se trouve dans une situation divergente, le Brent souffrant des inquiétudes liées aux marchés émergents et à l'économie chinoise après un indicateur sans éclat, tandis que le WTI reste soutenu par un désengorgement de Cushing, terminal pétrolier où se trouvent les réserves servant de référence aux prix de l'or noir aux Etats-Unis, a expliqué Matt Smith, de la note d'analyse pétrolière Daily Distillation.

Depuis la remise en route de la partie sud de l'oléoduc Keystone en janvier, davantage de brut --jusqu'à 700.000 barils-- sont acheminés chaque jour jusqu'aux raffineries du golfe du Mexique, soit trois fois plus environ qu'auparavant. D'autre part, une série de vagues de froid successives dans le nord et le nord-est des Etats-Unis accentue la demande en produits pétroliers, tels que le fioul de chauffage, depuis le début de l'année.

Dans ce contexte, la différence entre les prix du Brent et du WTI a diminué lundi jusqu'à moins de 8 dollars, à son plus bas niveau depuis le mois d'octobre, a relevé M. Smith.

Le marché mondial du pétrole restait en revanche pénalisé par la confirmation par la Chine d'un ralentissement de sa production manufacturière en janvier, à son plus bas niveau en six mois, de mauvais augure pour la demande en or noir du deuxième consommateur mondial en brut.

L'indice PMI des directeurs d'achat calculé par la Fédération chinoise de la logistique et des achats (CFLP), une organisation gouvernementale, s'est établi à 50,5 en janvier, après 51,0 en décembre et 51,4 en novembre. Un chiffre supérieur à 50 marque une expansion de l'activité manufacturière, tandis qu'un indice inférieur à ce seuil signale une contraction.

Aux États-Unis, les investisseurs s'apprêtaient en outre à surveiller la publication en cours de journée des dépenses de construction pour le mois de décembre et l'activité industrielle (indice ISM) en janvier.






Commenter Le pétrole hésite à New York, après un indicateur chinois inquiétant


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite