Menu
RSS
A+ A A-

Le prix du pétrole grimpe, conséquence de la croissance meilleure que prévue aux USA

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole progressaient jeudi en fin d'échanges européens, après avoir touché des plus hauts depuis le début de l'année, suite à une meilleure croissance que prévu aux États-Unis, premier consommateur mondial d'or noir.
Vers 17H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars valait 108 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 15 cents par rapport à la clôture de mercredi. Le Brent a marqué vers 16H20 GMT un plus haut depuis le début de l'année, à 108,40 dollars.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance gagnait 1,05 dollar, à 98,41 dollars, après avoir atteint vers 14H30 GMT 98,59 dollars, son niveau le plus élevé depuis le début de l'année.

La référence américaine du brut a été dopée par les données sur le produit intérieur brut (PIB) américain, qui ont revigoré les perspectives de demande du premier consommateur mondial de pétrole, expliquait Michael Hewson, analyste de CMC Markets.

L'économie des États-Unis a en effet progressé davantage que prévu au quatrième trimestre malgré la paralysie budgétaire en octobre, affichant une croissance de 3,2% en rythme annualisé, selon la première estimation du département du Commerce publiée jeudi.

La prévision médiane des analystes tablait sur une croissance du produit intérieur brut (PIB) de 3% sur la période d'octobre à décembre.

Les cours du brut continuaient par ailleurs d'être portés par le temps froid aux États-Unis et en Europe qui soutient la demande de fioul de chauffage, indiquait Lucy Sidebotham, analyste d'Inenco.

Mercredi, le département américain à l'Énergie (DoE) a fait savoir que les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) avaient reculé de 4,6 millions de barils la semaine dernière, soit près du double des prévisions des analystes.

La chute des stocks de fioul de chauffage intervient alors que le centre et le nord-est des États-Unis sont affectés par plusieurs vagues de froid polaire successives depuis le début de l'année, qui dopent le besoin de chauffage.

De son côté, le Brent continuait d'être soutenu par les troubles dans le secteur pétrolier libyen, la tentative d'assassinat du vice-Premier ministre libyen mercredi montrant que le pays est toujours en conflit et n'est pas près de regagner le contrôle de son industrie pétrolière, signalait Mme Sidebotham.

Le ministre libyen de l'Intérieur par intérim, Seddik Abdelkarim, qui est également vice-Premier ministre, a en effet échappé mercredi à une tentative d'assassinat par balles à Tripoli.

Le secteur pétrolier libyen est perturbé depuis des mois par des protestataires qui réclament l'autonomie de l'Est de la Libye et le partage des revenus pétroliers entre Tripoli et cette région.






Commenter Le prix du pétrole grimpe, conséquence de la croissance meilleure que prévue aux USA


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite