Menu
RSS
A+ A A-

Carburants: 60 à 70% des stations service de la Réunion à sec

prix-du-petrole cayennecayenne: Environ 60 à 70% des stations service de la Réunion étaient déjà à sec mercredi prises d'assaut par les automobilistes après l'annonce d'une grève illimitée des gérants à compter de jeudi, selon un responsable syndical.
La grève n'a jamais été notre cheval de bataille mais il faut arrêter de nous mener en bateau. La coupe est pleine, a déclaré à l'AFP Goulamraza Akbaraly, secrétaire du Syndicat réunionnais des exploitants des stations service(SRESS).

Le syndicat réclame que l'arrêté de méthode définissant les nouvelles modalités de fixation du prix des carburants ne soit pas publié, comme prévu, le 1er février et que les négociations avec le gouvernement se poursuivent.

Selon lui, 60 à 70% des stations service étaient déjà en rupture totale de carburant ou de gazole en début d'après-midi.

Des milliers d'automobilistes se sont rués sur les stations service dès mardi soir pour faire le plein. Mercredi matin une immense pagaille a régné aux abords de stations, perturbant la circulation sur le réseau routier où les queues de véhicules dépassaient parfois un kilomètre.

Les réactions des automobilistes étaient partagées sur le mouvement, certains accusant les gérants des stations de les prendre en otage, d'autres déclarant comprendre qu'ils défendent leur bifteck.

Le président de la Fédération nationale des transporteurs routiers de la Réunion (FNTR), Bernard Caroupaye, adversaire de longue date des pétroliers, a déclaré respecter le mouvement mais à condition qu'il n'y ait pas de rupture de carburant. D'un côté il y a 500 emplois à maintenir dans les stations, de l'autre il y a 800.000 Réunionnais qui veulent pouvoir rouler a-t-il dit, ajoutant que les pétroliers continuent à se remplir les poches.

Selon M. Akbaraly, la quasi-totalité des stations seront en grève jeudi. On va faire en sorte qu'il n'y ait aucun récalcitrant, a-t-il ajouté, indiquant que s'il y a des réquisitions pour les véhicules prioritaires (ambulances, médecins...) nous exigerons la présence de policiers ou de gendarmes sur place car il y aura un problème d'insécurité.






Commenter Carburants: 60 à 70% des stations service de la Réunion à sec


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 16:07

Le pétrole, sous l'effet de prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait mardi à l'ouverture après être monté la veille à...

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite