Menu
RSS
A+ A A-

L'essence à 10% d'éthanol représente désormais le tiers du marché

prix-du-petrole ParisParis: L'essence SP95-E10, qui contient 10% de biocarburant, a représenté en 2013 près d'un tiers du marché de l'essence, alors que ce marché est en recul sur 2013, a annoncé mardi la fédération professionnelle du bioéthanol.
Le sans-plomb E10 a représenté en moyenne 29% des essences vendues en France en 2013, en hausse de 5 points par rapport à 2012 (24%), a expliqué Sylvain Demoures, secrétaire général du Syndicat national des producteurs d'alcool agricole, qui fait partie de la Collective du bioéthanol.

En 2013, les volumes de SP95-E10 ont progressé de 18% alors que le marché des essences a baissé de 3%, soulignent les professionnels du bioéthanol, produit à partir de céréales et de betteraves.

En 2012, les ventes de sans-plomb E10 avaient dépassé pour la première fois celles de l'essence sans plomb d'octane 98 (SP98), qui contient aussi une part de biocarburants mais plus réduite.

Le sans-plomb 95, qui représentait encore en décembre 2013 51% du marché de l'essence, devrait passer assez vite en-dessous de la barre des 50%, sûrement cette année, a estimé M. Demoures.

En France, tous les carburants routiers comportent une part de biocarburants, de l'ordre de 5 à 6%, tant pour le diesel que pour l'essence. Mais certains offrent des taux encore plus élevés, comme l'E10 (10% de bioéthanol) ou l'E85 (85%).

L'E85 n'a vu ses ventes augmenter que de 8% en 2013 par rapport à 2012, en dépit de son bas prix de 0,91 euros/litre (janvier 2014), en raison du faible nombre de véhicules compatibles.

En revanche, 88% des voitures essence en circulation sont compatibles avec l'E10 en 2013.

M. Demoures a par ailleurs critiqué le retard pris à Bruxelles sur les discussions autour de la part maximale des biocarburants de première génération pour les transports.

La Commission fait prendre du retard à l'industrie et porte une responsabilité dans le fait que la demande (de bioéthanol, ndlr) a ralenti en 2013 en Europe, alors qu'elle aurait dû croître, a estimé M. Demoures.

L'objectif de Bruxelles était de limiter les effets pervers de la production de biocarburants (déforestation, disparition de cultures vivrières, augmentation des prix alimentaires).

Le bioéthanol n'entre pas en concurrence avec l'alimentation en France car il ne représente que 1 % de la surface agricole utile française, a affirmé Alain Jeanroy, directeur de la Confédération des planteurs de betteraves.






Commenter L'essence à 10% d'éthanol représente désormais le tiers du marché


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 20:15

Le pétrole progresse à quelques jours d'une réunion stratégi…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse vendredi lors d'une séance écourtée, profitant...

vendredi 24 novembre 2017 à 18:17

Le pétrole monte, l'oléoduc Keystone reste paralysé

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en fin d'échanges européens, le WTI américain profitant en particulier d'une perturbation régionale de l'offre...

vendredi 24 novembre 2017 à 15:23

Le pétrole progresse, s'inquiétant des conséquences d'une fu…

New York: Le pétrole new-yorkais a débuté la séance en hausse vendredi, la fermeture depuis plusieurs jours d'un oléoduc reliant le Canada...

vendredi 24 novembre 2017 à 13:27

Le pétrole grimpe, l'oléoduc Keystone perturbe l'offre nord-…

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, alors qu'un oléoduc majeur qui relie le Canada et les États-Unis...

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite