Menu
RSS
A+ A A-

Davos: Gazprom et Gap, lauréats du prix de la honte 2014

prix-du-petrole davos (suisse)davos (suisse): Le géant gazier russe Gazprom, critiqué pour ses projets dans l'Arctique, et le groupe textile américain Gap, mis en cause pour sa politique au Bangladesh, ont remporté jeudi le prix de la honte 2014 décerné notamment par Greenpeace.
Ces prix sont attribué chaque année en marge du forum économique mondial (WEF) de Davos à des entreprises accusées de s'être montrées particulièrement indifférentes aux droits humains et à l'environnement.

Le prix du jury, composé entre autres de Greenpeace et de la Déclaration de Berne, a été attribué à Gap pour avoir refusé de signer un accord sur les incendies et la sécurité des bâtiments au Bangladesh, malgré l'effondrement en avril du Rana Plaza, un immeuble situé dans la banlieue de Dacca, dans lequel plus de 1.100 personnes avaient trouvé la mort en avril 2013.

Les deux organisations accusent la marque américaine de bloquer des réformes essentielles pour l'amélioration des conditions de travail dans le pays en faisant la promotion de son propre programme, qu'elles considèrent comme un pseudo-accord non contraignant contrôlé par les entreprises elles-mêmes.

Le Bangladesh est le deuxième exportateur de vêtements au monde. Pilier de l'économie nationale, le secteur, avec ses 4.500 usines, représente 80% des exportations annuelles, s'élevant à 27 milliards de dollars.

Le prix du public a de son côté été attribué a Gazprom à l'issue d'un vote sur Internet auquel ont pris part plus de 250.000 personnes.

Gazprom est la première entreprise à pomper du pétrole sous les eaux glacées de l'Arctique, malgré son bilan catastrophique en matière de sécurité, a déclaré Kumi Naidoo, le directeur exécutif de Greenpeace International, cité dans un communiqué.

Les projets du groupe russe dans l'Arctique ont été sous les feux de la rampe suite à l'incarcération des trente membres de l'équipage de l'Arctic Sunrise, le navire de Greenpeace.

Ils avaient été arrêté après une action en septembre contre une plate-forme pétrolière de Gazprom visant à dénoncer les risques de l'exploitation d'hydrocarbures dans cette zone aux écosystèmes particulièrement fragiles.

Interrogé par l'AFP à Moscou, Gazprom n'a pas fait de commentaire.

L'an passé, les prix de la honte avaient été décerné à la banque américaine Goldman Sachs, symbole des excès de la finance, et à la compagnie pétrolière Shell, accusée d'avoir contribué à diminuer la couche glacière arctique.

noo/fz/spi

GAZPROM

Gap

GOLDMAN SACHS GROUP

ROYAL DUTCH SHELL PLC






Commenter Davos: Gazprom et Gap, lauréats du prix de la honte 2014


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite