Menu
RSS
A+ A A-

Le cours du brut monte toujours, grâce à l'optimisme sur la demande

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole continuaient d'augmenter mercredi en fin d'échanges européens, toujours portés par l'optimisme des investisseurs sur la demande mondiale de brut grâce à l'amélioration des perspectives de croissance de la planète.
Vers 17H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars valait 107,77 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,06 dollar par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance gagnait 1,77 dollar à 96,74 dollars, après avoir atteint vers 16H30 GMT 96,80 dollars, son plus haut niveau depuis le début de l'année.

Les prix du pétrole ont continué leur hausse (mercredi) après la révision à la hausse de la prévision de demande (pétrolière) en 2014 par l'Agence internationale de l'énergie (AIE) la veille, expliquait Michael Hewson, analyste de CMC Markets.

Cette année, l'AIE s'attend désormais à une consommation mondiale record d'or noir de 92,5 millions de barils par jour (mbj), contre 92,1 mbj prévus en décembre, soit 1,3 mbj de plus qu'en 2013, selon son rapport mensuel publié mardi.

Cette révision des prévisions est principalement due à l'amélioration du contexte économique mondial, confirmée mardi par le relèvement des prévisions du Fonds monétaire international (FMI) pour la croissance de la planète (+3,7% en 2014).

De plus, l'AIE a fait part d'une chute des stocks de pétrole dans les pays de l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) à 53,6 millions de barils en novembre, la plus forte baisse mensuelle depuis décembre 2011, relevaient les économistes de Commerzbank.

Le marché du pétrole est donc plus étriqué qu'auparavant supposé, ce qui signifie qu'un retour de la Libye et de l'Iran sur le marché serait moins problématique, déduisaient-ils.

La perspective d'une hausse de l'offre de brut en provenance de ces deux pays à plus ou moins long terme avait pesé sur les cours du pétrole ces dernières semaines.

De son côté, le WTI était tout particulièrement soutenu par le fait que la partie sud de l'oléoduc Keystone doit commencer (mercredi) à transporter du pétrole, soulignait Fawad Razaqzada, analyste chez Forex.com.

Cet oléoduc va permettre de livrer plus de pétrole brut aux raffineries du Golfe du Mexique, réduisant ainsi l'engorgement de Cushing (Oklahoma, centre-sud des États-Unis), où se trouvent les réserves servant de référence au WTI et qui avaient grimpé l'année dernière à des niveaux record.

Par ailleurs, en raison d'un jour férié lundi aux États-Unis, le niveau des stocks pétroliers américains lors de la semaine terminée le 17 janvier sera communiqué jeudi au lieu de mercredi par le Département américain à l'énergie (DoE).

Selon Lucy Sidebotham d'Inenco, les analystes s'attendent à une hausse des stocks pour la première fois depuis huit semaines.

Depuis fin novembre, les stocks de brut américains ont régressé continuellement, d'un total de 41,2 millions de barils.






Commenter Le cours du brut monte toujours, grâce à l'optimisme sur la demande


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 24 octobre 2017 à 06:56

Le pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mardi en Asie, toujours influencés par les incertitudes dans la région pétrolière...

lundi 23 octobre 2017 à 21:08

Le pétrole hésite sous l'effet des incertitudes en Irak et d…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en ordre dispersé lundi, influencé par la poursuite...

lundi 23 octobre 2017 à 18:19

Le pétrole recule en Europe, pénalisé par le dollar fort

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens, alors que le dollar remontait dans un marché toujours très attentif...

lundi 23 octobre 2017 à 16:48

France: les prix des carburants ont encore reculé la semaine…

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont encore reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 23 octobre 2017 à 15:44

Le pétrole monte sous l'influence de l'Irak et du forage amé…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, influencé par des statistiques sur le...

lundi 23 octobre 2017 à 12:18

Le pétrole recule, pénalisé par la vigueur du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient légèrement lundi en cours d'échanges européens alors que le dollar remontait dans un marché toujours très...

lundi 23 octobre 2017 à 06:14

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, lundi en Asie, confortant les gains enregistrés la semaine dernière en raison...

dimanche 22 octobre 2017 à 14:14

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite