Menu
RSS
A+ A A-

Pause, le Brent reste au-dessus de 120 dollars

prix-du-petroleLondres : Les prix du pétrole se repliaient mardi en cours d'échanges européens, le marché faisant une pause après un sommet du Brent à plus de 121 dollars le baril la veille, son plus haut niveau depuis août 2008.

Vers 11H00 GMT (13H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai ressortait à 120,34 dollars, en baisse de 72 cents par rapport à la clôture de lundi. Il avait atteint lundi 121,29 dollars lundi soir, un niveau sans précédent depuis plus de deux ans et demi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance lâchait 71 cents à 107,76 dollars. Il était monté la veille jusqu'à 108,78 dollars, un sommet depuis septembre 2008.

Les cours du baril, qui évoluaient déjà en repli depuis les échanges asiatiques, ont accéléré leur recul après l'annonce par la Banque centrale chinoise d'un relèvement des taux d'intérêt de référence de 25 points de base.

Les opérateurs redoutaient que ce nouveau resserrement de la politique monétaire chinoise, destinée à juguler la forte inflation du pays, soit susceptible d'affecter la demande énergétique du géant asiatique, deuxième consommateur mondial de brut derrière les Etats-Unis.

Cependant, "les cours du brut restent solidement soutenus par la guerre civile en Libye, d'autant que les tensions restent vives dans l'ensemble de la région du Moyen-Orient", soulignaient les analystes de JBC Energy.

Les combats faisaient toujours rage autour du port pétrolier de Brega, dans l'Est du pays, où les forces de l'Otan ont mené un raid mardi contre des forces loyalistes au dirigeant libyen Mouammar Kadhafi.

"Les cours ont toutefois été pénalisés ce matin par certaines annonces sur le front de l'offre: ainsi, les autorités des insurgés libyens s'efforcent de reprendre leurs exportations de brut et un tanker est attendu" dans l'Est du pays, a précisé JBC Energy.

Un tanker doit arriver mardi dans le port de Tobrouk pour le premier chargement de pétrole assuré par les rebelles après une période d'arrêt total des exportations, depuis l'intervention de la coalition internationale, selon le spécialiste en données maritimes Lloyd's List Intelligence.

La Libye produisait 1,6 million de barils par jour d'or noir avant la crise (moins de 2% de la consommation mondiale), qu'elle vendait en grande partie vers l'Europe, mais l'intensification des combats entre insurgés et forces du colonel Kadhafi a mis un coup d'arrêt aux exportations du pays.

"Par ailleurs, le gouvernement gabonais est parvenu à un accord avec les ouvriers du secteur pétrolier et la production de 220.000 barils par jour (du pays) devrait redémarrer rapidement", ajoutait JBC Energy.

Entamée jeudi, une grève dans le secteur pétrolier avait provoqué l'interruption de la quasi totalité de la production d'or noir du Gabon, mais ce mouvement a pris fin lundi soir, les grévistes ayant obtenu satisfaction.

Les opérateurs surveillaient par ailleurs la situation au Nigéria, où les élections législatives, présidentielle et locales ont été reportées en raison de multiples problèmes d'organisation.

"Une crise politique potentielle au Nigéria pourrait générer de bien plus sérieuses difficultés" que la grève au Gabon, car le Nigéria, membre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et produisant environ 2,2 millions de barils par jour, "joue un rôle beaucoup plus important pour l'approvisionnement du marché, expliquait Commerzbank.

jq

(AWP/05 avril 2011 13h39)

Commenter Pause, le Brent reste au-dessus de 120 dollars


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 19 janvier 2018 à 20:56

La hausse de la production américaine d'or noir pèse sur le …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole new-yorkais et londonien ont terminé en baisse vendredi, l'Agence internationale de l'Energie (AIE) ayant à...

vendredi 19 janvier 2018 à 18:14

Le pétrole recule, l'AIE alarme avec ses prévisions sur les …

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, en baisse nette sur la semaine alors que l'Agence internationale de...

vendredi 19 janvier 2018 à 15:24

Le pétrole new-yorkais lesté à l'ouverture par l'offre améri…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture vendredi alors que l'Agence internationale de l'Energie (AIE) a à son tour...

vendredi 19 janvier 2018 à 12:12

Le pétrole recule, l'AIE prévoit une production américaine r…

Londres: Les prix du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens alors que les inquiétudes du marché sur un éventuel bond de...

vendredi 19 janvier 2018 à 10:07

Pétrole: record de production en vue aux Etats-Unis, le rééq…

Paris: En dépassant les 10 millions de barils par jour, les Etats-Unis devraient battre leur record historique de production d'or noir cette...

vendredi 19 janvier 2018 à 05:42

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient vendredi en Asie sous l'effet de prises de bénéfices et d'inquiétudes sur une augmentation de la...

jeudi 18 janvier 2018 à 20:57

Le pétrole hésite à New York entre baisse des stocks et haus…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole new-yorkais a terminé quasi inchangé jeudi, le marché hésitant entre une nouvelle baisse importante des...

jeudi 18 janvier 2018 à 19:10

TransCanada sécurise les contrats pour la construction du Ke…

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi avoir sécurisé des contrats de livraisons de pétrole sur 20 ans permettant d'engager la construction...

jeudi 18 janvier 2018 à 18:18

Le pétrole hésite, entre pessimisme de l'Opep et un rapport …

Londres: Les cours du pétrole hésitaient jeudi en fin d'échanges européens alors que l'Opep a relevé ses prévisions sur la production américaine...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite