Menu
RSS
A+ A A-

Carburants outre-mer: des députés indignés par le PDG de Total

prix-du-petrole ParisParis: Dix parlementaires d'outre-mer de la majorité ont exprimé lundi leur indignation quant à l'attitude du PDG de Total à leur égard et réitéré leur soutien au gouvernement dans sa volonté de faire baisser le prix des carburants dans leur DOM.
Lors d'une audition mercredi dernier devant la commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale, où la question de la régulation des marges des pétroliers dans les départements ultramarins a été évoquée, Christophe de Margerie s'était dit prêt à accepter une réduction de notre rémunération, mais pas n'importe laquelle.

Si l'acceptation par les compagnies pétrolières d'une baisse de leur marge est donc une excellente nouvelle (...), les députés d'Outre-Mer tiennent à faire part de leur indignation quant au ton employé par le PDG de Total envers (eux) qui (...) a été ressenti comme un réel mépris envers les outre-mer, écrivent neuf députés et un sénateur de Mayotte dans un communiqué commun.

Les menaces de quitter le département de Mayotte, sur fond de défi lancé aux élus locaux, ne sont pas acceptables et attestent de la condescendance du PDG de Total à l'égard des départements d'outre-mer, dénoncent-ils, rappelant que dans le cadre d'un marché règlementé il est plus que légitime que la représentation nationale demande des comptes aux opérateurs.

M. de Margerie a par ailleurs reconnu et assumé le fait que la SARA (raffinerie basée en Martinique et qui approvisionne aussi la Guadeloupe et la Guyane, ndlr) était prête en décembre à annuler un bateau de livraison de brut aux Antilles en signe de protestation contre les projets de décrets du gouvernement, pourtant pris sur le fondement d'une loi de la République (...) votée à l'unanimité, déplorent-ils vivement.

En décembre, pétroliers et gérants de stations-service s'étaient mobilisée pour empêcher la publication des décrets sur la régulation des marges dans la filière des carburants. Ils ont toutefois été publiés le 31 décembre.

Ces élus saluent le choix de responsabilité fait par le gouvernement qui a su résister à ce chantage inacceptable et affirme plus que jamais sa volonté de faire baisser des marges des compagnies pétrolières au profit du consommateur ultramarin.

Sont signataires trois des 4 parlementaires de Mayotte, les députés Ibrahim Aboubacar et Boinali Saïd ainsi que le sénateur Thani Mohamed Soilihi, les deux députés de Guyane Chantal Berthelot et Gabriel Serville, trois des quatre de Guadeloupe Éric Jalton,Gabrielle Louis-Carabin et Hélène Vainqueur-Christophe, ainsi que deux des sept de La Réunion en Jean-Jacques Vlody et Jean-Claude Fruteau, par ailleurs président de la Délégation aux Outre-mer.

sla/ic/gib

TOTAL






Commenter Carburants outre-mer: des députés indignés par le PDG de Total


La Compagnie pétrolière française Total

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les écologistes …

vendredi 22 septembre 2017

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi d'un permis exclusif d'exploration d'hydrocarbures au large de la Guyane, bénéficiant à Total.


-Voir les actualités de la compagnie pétrolière Total

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 16:07

Le pétrole, sous l'effet de prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait mardi à l'ouverture après être monté la veille à...

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite