Menu
RSS
A+ A A-

Le brut hésite dans un marché bien approvisionné

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole divergeaient mardi en fin d'échanges européens, le WTI bénéficiant d'un bon indicateur américain tandis que le Brent restait plombé par l'abondance de l'offre à travers le monde.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 106,33 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 42 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 51 cents, à 92,31 dollars.

Les prix du pétrole aux États-Unis étaient "un peu soutenus par les ventes au détail pour décembre" dans le pays, notait Michael Hewson, analyste de CMC Markets.

Les ventes au détail aux États-Unis ont en effet augmenté davantage que prévu en décembre, progressant de 0,2% par rapport à novembre alors que la prévision médiane des analystes tablait sur des ventes stables.

Ces données sont de nature à soutenir la demande en énergie aux États-Unis, premier consommateur mondial d'or noir, selon des analystes.

De son côté, le Brent restait pénalisé par une augmentation de l'offre de brut sur un marché mondial déjà bien approvisionné.

"La Libye, par exemple, a été capable d'augmenter sa production à 600-650.000 barils par jour, soit deux fois plus qu'en décembre", rapportaient les économistes de Commerzbank.

Le redémarrage du champ pétrolier d'al-Charara (sud, 330'000 barils par jour) a en effet permis à la Libye de rétablir en partie sa production, qui avait chuté à 250'000 barils fin 2013 en raison de divers mouvements de protestations.

"De plus, les problèmes sur le champ pétrolier de Buzzard ont été résolu - la semaine dernière, ils avaient occasionné des interruptions de production en mer du Nord", ajoutait-on chez Commerzbank.

Les opérateurs attendaient par ailleurs la publication mercredi du niveau des stocks pétroliers aux États-Unis pour la semaine terminée le 10 janvier, qui sera précédée mardi des chiffres de la fédération professionnelle API.

"Beaucoup d'analystes s'attendent à voir l'API faire état d'une hausse des stocks", rapportait Lucy Sidebotham, analyste chez Inenco.

Une progression des stocks pétroliers aux États-Unis est généralement mal reçue par les investisseurs car jugée synonyme de faible demande chez le premier consommateur mondial du brut.

afp/fah



(AWP / 14.01.2014 18h31)




Commenter Le brut hésite dans un marché bien approvisionné


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 16 janvier 2018 à 18:46

L'Algérien Sonatrach va raffiner une partie de son brut à l…

in amenas (algérie): Le groupe pétrolier national algérien Sonatrach a signé un accord avec le géant suisse du négoce pétrolier Vitol, afin...

mardi 16 janvier 2018 à 18:05

Le pétrole recule sur des prises de bénéfices

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens après avoir atteint de nouveaux sommets la veille, entraînant des prises...

mardi 16 janvier 2018 à 17:45

Production pétrolière 2017 record pour le brésilien Petrobra…

Rio de janeiro: Le groupe pétrolier d'Etat brésilien Petrobras a annoncé mardi avoir battu en 2017 son record de production pour la...

mardi 16 janvier 2018 à 15:21

Le pétrole new-yorkais ouvre en baisse après être monté au p…

New York: Le prix du pétrole coté à New York reculait légèrement à l'ouverture mardi après être monté la veille à son...

mardi 16 janvier 2018 à 12:38

Le pétrole affaibli par une remontée du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, après avoir atteint la veille de nouveaux plus hauts depuis trois...

mardi 16 janvier 2018 à 03:34

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient en ordre dispersé, mardi matin en Asie, le Brent refluant après avoir enfoncé lundi la barre...

lundi 15 janvier 2018 à 19:20

Le pétrole new-yorkais toujours au plus haut depuis fin 2014

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York a inscrit lundi à la clôture un nouveau plus haut depuis décembre 2014...

lundi 15 janvier 2018 à 18:14

Le pétrole monte avec la faiblesse du dollar

Londres: Les cours du pétrole repoussaient lundi en fin d'échanges européens leurs plus hauts depuis plus de trois ans notamment grâce à...

lundi 15 janvier 2018 à 17:32

Les prix des carburants ont poursuivi leur hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué leur progression la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite