Menu
RSS
A+ A A-

Le brut continue de grimper, s'approche des 120 dollars à Londres

petrole_afp_londresLONDRES : Les prix du pétrole continuaient de progresser lundi en cours d'échanges européens, atteignant un nouveau plus haut depuis septembre 2008 à New York et s'approchant des 120 dollars à Londres, dopés par les combats en Libye et l'amélioration du marché de l'emploi aux Etats-Unis.

 


Vers 10h30 GMT (12h30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai s'échangeait à 119,27 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 57 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Il est grimpé vers 08h30 à 119,75 dollars, non loin du sommet de plus de deux ans qu'il avait enregistré le 24 février, à 119,79 dollars.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 39 cents à 108,33 dollars, après être monté à 108,78 dollars dans les échanges asiatiques, un nouveau sommet depuis le 24 septembre 2008.

Les cours du baril étaient toujours portés par l'impact des chiffres encourageants sur le marché du travail américain publiés vendredi, qui ont fait état de la création de 216'000 emplois en mars aux Etats-Unis, tandis que le taux de chômage tombait à son plus bas niveau depuis mars 2009 (8,8%).

"La reprise économique aux Etats-Unis se conforte, la production industrielle mondiale devrait croître sensiblement, le Japon consommera davantage de pétrole pour sa reconstruction (après le séisme qui l'a frappé le 11 mars)", autant de facteurs favorables aux prix, détaillait Bjarne Schieldrop, analyste de la banque SEB.

Par ailleurs, les tensions persistantes dans le monde arabe continuaient de soutenir le marché.

En Libye, d'intenses combats ont fait rage dimanche aux portes du site pétrolier de Brega (est du pays) entre les rebelles et les forces loyales à Mouammar Kadhafi, affaibli par une nouvelle défection dans son entourage, celle de son conseiller Ali Tikri, doyen des diplomates.

"La situation en Libye est toujours dans l'impasse, et persiste en conséquence une chute de la production du brut de haute qualité" du pays, léger en soufre, notait M. Schieldrop.

Selon lui, cela renforce la pression sur les raffineries, obligées de s'approvisionner auprès d'autres pays produisant des bruts de qualité similaire (Algérie, Nigeria) alors qu'approche la saison estivale des grands déplacements en voiture.

"A court terme, les prix devraient rester soutenus par les risques sur les approvisionnements. Aussi longtemps que les combats feront rage dans les villes pétrolières de Ras Lanouf et de Brega, un redémarrage des livraisons libyennes de brut est inimaginable", confirmaient les experts de Commerzbank.

Cependant, la flambée des prix du baril pourrait obérer la croissance de la demande pétrolière mondiale, tempéraient-ils, anticipant "une chute des prix plus tard dans l'année, une fois que les inquiétudes sur les approvisionnements (de brut) se seront atténués".

Le marché du brut profitait par ailleurs d'un affaiblissement de la monnaie américaine, qui rendait plus attractifs les achats de pétrole libellés en dollars pour les investisseurs munis d'autres devises.

cha

(AWP/04 avril 2011 13h00)

Commenter Le brut continue de grimper, s'approche des 120 dollars à Londres


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 22 octobre 2017 à 14:14

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite