Menu
RSS
A+ A A-

Le brut au plus haut depuis septembre 2008 à New York

prix-du-petrolereprise de vendredi soir:readmore>

New York - Les prix du baril de pétrole ont dépassé vendredi 108 dollars pour la première fois depuis septembre 2008 à New York, dopés par les violents combats en Libye et l'amélioration du marché de l'emploi aux Etats-Unis.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mai a terminé à 107,94 dollars, en hausse de 1,22 dollar par rapport à la veille.

Il a atteint dans les échanges électroniques après la séance 108,16 dollars, son cours le plus élevé depuis le 25 septembre 2008.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a gagné 1,34 dollar à 118,70 dollars.

Il a touché dans la journée 118,98 dollars, se rapprochant de son pic de février (119,24 dollars).

Les Etats-Unis, premier pays consommateur d'or noir, ont créé 216'000 emplois en mars, soit plus qu'anticipé par les analystes. Le taux de chômage est retombé à son plus bas niveau depuis mars 2009 (8,8%).

Ces chiffes "suggèrent que l'économie se porte bien. Et une économie forte implique une hausse de la demande de pétrole", a expliqué Adam Sieminski, de la Deutsche Bank.

"Dans le même temps, on continue de recevoir des informations indiquant que les forces loyalistes reprennent le contrôle des infrastructures d'exportations de pétrole dans l'Est de la Libye. Cela signifie que les chances de voir les exportations reprendre rapidement sont faibles", a-t-il ajouté.

Le site pétrolier de Brega (Est) a été vendredi le théâtre d'intenses combats entre les forces de Mouammar Kadhafi et les rebelles, sans qu'il soit possible de savoir qui contrôlait la localité.

Les troupes loyalistes ont repris du terrain ces derniers jours, reprenant aux insurgés le site pétrolier de Ras Lanouf.

Les rebelles avaient indiqué dimanche vouloir exporter le pétrole pompé dans les zones qu'ils contrôlent, avec l'aide du Qatar, mais vu l'évolution de la situation sur le terrain, "cela n'est pas près d'arriver", selon M. Sieminski.

La Libye exportait avant le début de la crise politique 1,3 million de barils de brut par jour, ce qui correspond à plus de 1,5% de la consommation mondiale.

Pour Phil Flynn, de PFG Best, les cours du brut sont portés par "les inquiétudes grandissantes concernant non seulement la Libye mais aussi Bahreïn, le Koweït, la Syrie et le Yémen".

"Dans le contexte de ce qu'on appelle le printemps arabe, le marché se demande d'où viendra la prochaine perte d'offre de pétrole", a-t-il poursuivi.

Au Yémen vendredi, partisans et adversaires du président Ali Abdallah Saleh se sont mobilisés massivement à Sanaa. Les forces de sécurité et l'armée ont déployé un dispositif sans précédent de crainte d'affrontements.

En Syrie, plusieurs milliers de personnes ont manifesté en faveur de la démocratie dans différentes villes. Au moins neuf personnes ont été tuées et des dizaines blessées par les forces de l'ordre, selon des militants des droits de l'homme et des témoins.

"Le tableau est très positif pour les prix du pétrole", a estimé M. Sieminski, qui voit le Brent à plus de 120 dollars "dans un avenir peu éloigné".

"En plus d'une conjoncture économique positive, on va avoir une hausse de la consommation de pétrole au Japon à cause de la crise nucléaire, la Chine s'apprête à commencer à remplir ses réserves stratégiques, le dollar reste relativement faible..." a-t-il énuméré.

La baisse de la monnaie américaine rend les matières premières plus attractives pour les acheteurs munis d'autres devises.

rp

(AWP/04 avril 2011 06h20)

Commenter Le brut au plus haut depuis septembre 2008 à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite