Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule à New York, espérant un retour de la production libyenne

prix-du-petrole (reprise de mardi soir)</p(reprise de mardi soir): Les cours du pétrole coté à New York ont terminé la dernière séance de l'année en baisse mardi face à la perspective d'une offre abondante aux Etats-Unis et d'une reprise des exportations en Libye.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février a cédé 87 cents pour s'établir à 98,42 dollars.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février a terminé à 110,80 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en baisse de 41 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans un marché aux faibles volumes à la veille du Nouvel An, le marché "a pris note de la reprise d'une partie de la production pétrolière en Libye", estimait Tim Evans de Citi.

Selon un responsable de la Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC), l'exploitation des champs pétroliers de Msala et Sarir, dans le sud du pays, à l'arrêt depuis plusieurs mois en raison de la fermeture du terminal pétrolier d'al-Harriga (est), a repris dimanche.

Ce port, par lequel transitent habituellement 110'000 barils par jour, devrait reprendre prochainement ses opérations à la suite d'une médiation de tribus de la région, a ajouté le porte-parole de la NOC.

Les investisseurs ont aussi gardé un oeil sur la situation au Soudan du Sud, déchiré depuis le 15 décembre par d'intenses combats alimentés par une rivalité entre le président Salva Kiir et son ex-vice président Riek Machar.

Selon des sources industrielles la production pétrolière y a en conséquence reculé d'au moins 15% en deux semaines de combats.

Pour Phil Flynn de Price Futures Group, il est par ailleurs logique que le prix du baril de WTI se replie un peu après avoir testé la barre des 100 dollars vendredi.

"On a eu une année assez historique sur le marché pétrolier avec une production à son plus haut depuis plus de vingt ans", justifiait-il.

Grâce à l'exploitation des ressources d'hydrocarbures non conventionnels, les États-Unis pompent de plus en plus de brut: en novembre, la production a atteint en moyenne 8 millions de barils par jour, un record depuis fin 1988.

"Le marché s'avance vers la nouvelle année en s'ajustant à cette nouvelle réalité", estimait Phil Flynn.

Les investisseurs attendent désormais les prochaines chiffres sur les stocks de brut aux Etats-Unis. La fédération professionnelle du secteur API publiera son rapport dans la soirée mardi et le département américain de l'Energie (DoE) diffusera exceptionnellement ses propres chiffres vendredi, au lieu de mercredi habituellement.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswire, les autorités américaines devraient faire état d'un recul des réserves de brut de 2,2 millions de barils la semaine dernière.

Autre information du jour aux Etats-Unis: un train transportant du pétrole brut a déraillé dans le Dakota du Nord (nord des États-Unis).

Cet accident "pourrait embraser le débat sur l'impact environnemental du boom du pétrole de schiste, ce qui pourrait occasionner des coûts supplémentaires pour l'industrie", jugeaient les analystes de JBC Market.

afp/rp



(AWP / 02.01.2014 08h31)




Commenter Le brut recule à New York, espérant un retour de la production libyenne


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 18 août 2017 à 21:36

Le pétrole termine la semaine sur une très bonne note

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé vendredi sur une bonne note une semaine marquée par une hausse de la...

vendredi 18 août 2017 à 18:14

Le pétrole remonte dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché hésitant, après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 17:31

Pétrole: Pdvsa (public) paie les intérêts de sa dette

Caracas: La compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA a démenti vendredi les rumeurs d'un possible défaut de paiement, dans un contexte de profonde...

vendredi 18 août 2017 à 15:30

Le pétrole ouvre en petite hausse à New York à la fin d'une …

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en très légère hausse vendredi, à la fin d'une semaine de baisse au...

vendredi 18 août 2017 à 12:34

Le pétrole stable avant une nouvelle réunion de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, le marché hésitant après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 06:27

Le pétrole recule légèrement en Asie

séoul: Les cours du pétrole reculaient légèrement en Asie vendredi, les investisseurs ignorant la baisse des stocks de brut américain pour privilégier...

jeudi 17 août 2017 à 21:27

Le pétrole termine en hausse, hésitant entre stocks et produ…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi, à l'issue d'une séance hésitante au cours de laquelle les...

jeudi 17 août 2017 à 18:12

Le pétrole rebondit, le marché reste prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en fin d'échanges européens dans un marché incertain après des données contrastées sur les réserves...

jeudi 17 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, plombé par la …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant timorés au lendemain de l'annonce d'une...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite