Menu
RSS
A+ A A-

Total: grève toujours en cours dans trois raffineries sur cinq

prix-du-petrole ParisParis: Trois des cinq raffineries du groupe Total en France étaient toujours affectées par une grève lundi, suite à un mouvement reconductible lancé il y a dix jours par la CGT et FO, a-t-on appris auprès des syndicats.
Le mouvement a été reconduit à la raffinerie de Normandie à Gonfreville-l'Orcher (Seine-Maritime), celle de Provence à Châteauneuf-les-Martigues (Bouches-du-Rhône) et celle de Feyzin (Rhône), ainsi que dans deux usines, a indiqué à l'AFP le coordinateur CGT de Total Eric Sellini après des Assemblées générales en début d'après-midi.

Les deux autres raffineries du groupe -Donges (Loire-Atlantique) et Grandpuits (Seine-et-Marne)-, avaient auparavant mis fin au mouvement.

Celui-ci porte sur les salaires, les syndicats appelant la direction à négocier, alors que la CGT réclame notamment une augmentation minimale de 100 euros ainsi qu'une prime de 1.500 euros.

Mais, rétorque le groupe qui souligne que l'arrêt prolongé des unités fragilise les sites dans le contexte actuel, le dialogue social a eu lieu puisque trois organisations syndicales (la CFDT, la CFE-CGC et la Sictame, syndicat maison) ont signé un accord qui prévoit notamment une augmentation générale de 1,5%.

Selon M. Sellini, le mouvement est par ailleurs entré dans une phase un peu particulière lundi parce qu'alors qu'un certain nombre de salariés doivent assurer la sécurité des sites, ceux qui étaient de relève ont refusé de rentrer dans l'usine.

D'après le syndicaliste, cette décision a provoqué l'envoi d'huissiers et la direction va sans doute demander au préfet de lancer des réquisitions.

Franck Manchon (FO) a pointé un risque pour la sécurité industrielle des sites classés Seveso 2, du fait de cette situation.

Sur ce sujet, Total n'a pas souhaité faire de commentaire.

Outre les deux raffineries de Total qui ont cessé la grève, trois autres raffineries exploitées par d'autres entreprises fonctionnent dans l'Hexagone.

La direction de Total et le représentant du secteur pétrolier en France ont souligné ces derniers jours que l'approvisionnement n'était pas perturbé, en partie grâce à des importations.

chl/db/nas

TOTAL






Commenter Total: grève toujours en cours dans trois raffineries sur cinq


La Compagnie pétrolière française Total

Total confirme être intéressé par des champ pétroliers irakiens

mercredi 18 octobre 2017

Londres: La compagnie française Total est intéressée par les champs pétroliers irakiens de Majnoun et de Nassiriya, a confirmé mercredi à Londres son PDG Patrick Pouyanné.


-Voir les actualités de la compagnie pétrolière Total

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 19 octobre 2017 à 21:09

Le pétrole termine en baisse, les inquiétudes sur l'Irak s'a…

NYC/Cours de clôture: Le prix des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en baisse jeudi, perdant...

jeudi 19 octobre 2017 à 18:13

Le pétrole recule malgré le risque géopolitique

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, le risque de perturbation de la production irakienne ne convainquant pas...

jeudi 19 octobre 2017 à 16:53

Rosneft devrait augmenter de 5% sa part dans le gisement égy…

Milan: Le géant semi-public russe des hydrocarbures Rosneft réfléchit à augmenter de 5% sa participation dans l'immense gisement gazier offshore égyptien de...

jeudi 19 octobre 2017 à 15:34

Le pétrole, lesté par les stocks américains, ouvre en baisse…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait jeudi à l'ouverture, lesté par la hausse des réserves...

jeudi 19 octobre 2017 à 13:41

Le marché du pétrole se rééquilibre plus vite que prévu (Ope…

Londres: Le secrétaire général de l'Opep, Mohammed Barkindo, s'est félicité jeudi à Londres du rééquilibrage du marché mondial du pétrole et a...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:47

Le pétrole baisse un peu dans un marché toujours hésitant

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, mais restaient cantonnés dans la fourchette étroite dans laquelle...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:39

Bagdad critique vivement l'accord entre le Kurdistan et Rosn…

bagdad: Le gouvernement irakien s'en est pris vivement jeudi, sans le nommer, à l'accord signé la veille par le géant semi-public russe...

jeudi 19 octobre 2017 à 09:09

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...

jeudi 19 octobre 2017 à 05:37

Le pétrole en petite baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement jeudi en Asie dans un marché peu rasséréné par l'annonce d'un recul des stocks de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite