Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole baisse un peu, mais les craintes sur l'offre persistent

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole baissaient un peu lundi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après avoir fortement progressé en fin de semaine dernière, mais le marché restait parcouru d'inquiétudes sur l'offre.
Vers 11H10 GMT (12H10 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 111,50 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 27 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance, perdait 36 cents, à 98,96 dollars.

Avec les fêtes de Noël, la semaine (d'échanges) va être courte et fonctionner au ralenti, prévenait Olivier Jakob, analyste chez Petromatrix.

Les cours de l'or noir en profitaient ainsi pour reprendre leur souffle après avoir nettement grimpé en fin de semaine dernière du fait d'un regain d'optimisme sur la vigueur de la reprise de l'économie américaine.

En effet, la croissance du Produit intérieur brut (PIB) américain au troisième trimestre a été révisée vendredi en nette hausse, à 4,1% contre une précédente estimation de 3,6%, des chiffres de nature à alimenter les espoirs de reprise de la demande énergétique du plus gros consommateur de pétrole au monde.

Vendredi, le cours du baril de WTI était ainsi monté à 99,40 dollars, son niveau le plus élevé en deux mois.

De plus, l'annonce la semaine dernière du début prochain d'une diminution des rachats d'actifs de la Réserve fédérale américaine (Fed) a mis fin à des mois de spéculations.

Ainsi, on peut espérer un retour à une situation plus normale, où les perspectives de l'offre et de la demande vont bouger les marchés, et non les interventions de la Fed, notait M. Jakob.

D'ailleurs, les investisseurs étaient attentifs lundi à la situation au Soudan du Sud, où des conflits internes pourraient retirer 250.000 de barils par jour de l'offre mondiale, prévenait Gary Hornby, analyste chez Inenco.

Les rebelles au Soudan du Sud menacent les champs pétroliers essentiels à l'économie du pays, au risque de provoquer une intervention militaire du Soudan voisin, très dépendant des recettes de l'or noir.

Les flux de pétrole sud-soudanais dans les oléoducs du Soudan ne sont toutefois pas affectés par les combats au Soudan du Sud, a affirmé dimanche l'ambassadeur sud-soudanais à Khartoum.

Mais le risque de l'éclatement d'un conflit ethnique (au Soudan du Sud) reste une nette possibilité, qui entraînerait les pays voisins dans le conflit et nuirait à l'offre de pétrole, prévenait M. Hornby.

En Libye par ailleurs, le ministre du Pétrole, Abdelbari al-Aroussi, a évoqué de nouveau samedi un possible recours à la force pour lever le blocage des terminaux pétroliers dans l'est du pays, imposé depuis cinq mois par des gardes autonomistes.

Ces gardes bloquent depuis fin juillet les principaux terminaux pétroliers du pays. Cette crise a provoqué la chute de la production libyenne à 250.000 barils par jour, contre près de 1,5 million de barils par jour en temps normal.






Commenter Le pétrole baisse un peu, mais les craintes sur l'offre persistent


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 20:15

Le pétrole progresse à quelques jours d'une réunion stratégi…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse vendredi lors d'une séance écourtée, profitant...

vendredi 24 novembre 2017 à 18:17

Le pétrole monte, l'oléoduc Keystone reste paralysé

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en fin d'échanges européens, le WTI américain profitant en particulier d'une perturbation régionale de l'offre...

vendredi 24 novembre 2017 à 15:23

Le pétrole progresse, s'inquiétant des conséquences d'une fu…

New York: Le pétrole new-yorkais a débuté la séance en hausse vendredi, la fermeture depuis plusieurs jours d'un oléoduc reliant le Canada...

vendredi 24 novembre 2017 à 13:27

Le pétrole grimpe, l'oléoduc Keystone perturbe l'offre nord-…

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, alors qu'un oléoduc majeur qui relie le Canada et les États-Unis...

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite